Phytothérapie

PIN

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Pinus sylvestris
Mots cles : antiseptique des voies respiratoires, antiseptique dessécrétions bronchique, faire attention pour les enfants

Partie utilisée

Le bourgeon séché entier

Origine

Le pin sylvestre est un bel arbre élancé de la famille des Pinacées spontané dans une grande partie de l'Europe tempérée et boréale et jusqu'en Sibérie. Le long tronc nu, pouvant atteindre 40 m de haut, porte des écorces orangées en partie haute. Les feuilles sont des aiguilles de 5-6 cm, groupées par paire, assez épaisses et de couleur vert glauque ou grisâtre. Les fleurs mâles, regroupées en chatons allongés de 6 à 8 mm, de couleur jaunâtre à rosée, sont situées à la base des rameaux. Les fleurs femelles sont groupées à l'extrémité de ceux-ci. Les fruits sont des cônes ovoïdes coniques pointus, beaucoup plus longs que larges, à court pédoncule, d'abord d'un vert intense puis brun rouge.

A quoi sert-elle ?

Le pin est un antiseptique des voies respiratoires :

- Les bourgeons renferment une teneur élevée en huile essentielle riche en terpènes (pinène, limonène), en esters terpéniques (acétate de bornyle), en bornéol…

- Ces composés donnent à l'huile essentielle son parfum caractéristique mis à profit pour traiter les affections respiratoires.

- L'huile essentielle est antiseptique et favorise l'expectoration en fluidifiant les sécrétions bronchique.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : c'est l'huile essentielle qui est préconisée, sous forme locale ou en inhalations.

- La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : A40 défenses naturelles orogranules, Activox expectorant pastilles, Activox gommes menthe eucalyptus pastilles, Apitussine sirop de miel aux plantes, Arkogélules bourgeons de pin, Bronchodermine suppositoires, Bronchorectine suppositoires, Calyptol inhalant ampoules pour inhalations, Fortistim sirop, HE arkential, Humex reflex inhalateur, Lehning pâtes suisses, Ozothine suppositoires, Pectoflorine tisane, Puressentiel spray, Vitalkid biover sirop

Contre indication

- L'huile essentielle de pin contient des dérivés terpéniques qui peuvent, en cas de dépassement de la posologie, avoir des effets indésirables graves : il convient donc de respecter les doses préconisées, notamment chez l'enfant ou en cas d'antécédent d'épilepsie.

Effets indésirables

- Les dérivés terpéniques peuvent modifier le goût du lait. Leur absorption par les nourrissons n'étant pas souhaitable, il convient de ne pas utiliser de préparations à base de pin sylvestre durant l'allaitement.

Le conseil de votre pharmacien

- Pour profiter des mois d'hiver et ne plus les subir, il est indispensable de suivre quelques règles simples :

- Prenez soin de vous : le week-end peut être le bon moment pour paresser un peu et recharger les batteries : alors faites vous couler un bon bain, lisez un livre… chouchoutez-vous ! - Mijotez de bon petits plats : les légumes d'hiver aussi sont riches en vitamines, oligo-éléments et en sels minéraux : favorisez les soupes, les pots-au-feu et laissez vous tenter, lors de votre marché par les carottes, navets, pommes de terre, poireaux et choux…

- Si les ballades sont souvent compromises par les frimas, rien ne vous empêche de vous dépenser dans un club de gym ou à la piscine ; c'est essentiel pour la forme et le moral.

- Sortez chaque fois que le soleil pointe le bout de son nez : la lumière est indispensable comme le prouve les cures de photothérapie (thérapeutique qui consiste à recevoir chaque jour au moins 30 minutes d'une lumière similaire à celle du soleil) très en vogue dans les pays nordiques. - Stimulez les défenses de votre organisme : la propolis peut également vous aider à éloigner de vous les petits maux de l'hiver : grippe, gastro-entérite, toux, rhume, maux de gorge…

- En l'absence d'amélioration après 1 semaine de traitement ou si les troubles tendent à récidiver, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis