Phytothérapie

PASSIFLORE

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
8 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Passiflora incarnata
Mots cles : nervosité, troubles du sommeil, sédatif, fatigue et insomnies,

Partie utilisée

La graine sèche et mûre

Origine

La passiflore est une liane originaire d'Amérique du Sud (Mexique, Brésil, Pérou…) appartenant à la famille des Passifloracées.

Les tiges ligneuses, qui peuvent mesurer plusieurs mètres, se fixent sur leur support à l'aide de vrilles situées à l'aisselle des feuilles profondément lobées. Les missionnaires jésuites lui donnèrent le nom de « fleur de la passion » en raison de ses grandes fleurs blanc violet si caractéristiques, évoquant les instruments de la crucifixion (appendices filiformes symbolisant la couronne d'épines, stigmates représentant les clous de la croix…).

Elles donnent naissance à des fruits ovales (« fruits de la passion »), verdâtres à brunâtres, renfermant de nombreuses graines jaunâtres. La drogue provient essentiellement des Etats-Unis et de l'Inde.

A quoi sert-elle ?

La passiflore est un remède traditionnel de la nervosité et des troubles du sommeil :

- La drogue est utilisée comme sédatif modéré sur le système nerveux et peut être employée dans les cas de nervosité, fatigue et insomnies passagères de l'adulte et de l'enfant.

- Ces propriétés reposent sur la présence dans les parties aériennes de flavonoïdes et de faibles quantités d'alcaloïdes.

- La passiflore est particulièrement adaptée en cas de réveils matinaux précoces pour restaurer progressivement un sommeil réparateur et de qualité.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à café de parties aériennes finement coupées et laisser infuser pendant 5 à 10 minutes, avant de filtrer. L'infusion est à consommer 2 à 3 fois par jour, en cures de quelques semaines.

- La plante entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques : Arkogélules passiflore, Biocarde solution buvable, Calmiflorine tisane, Calmotisan, Euphytose, Natudor, Neuropax, Panxéol, Passiflore Elusanes, Passiflore Boiron, Passiflorine gélules, Passiflorine solution buvable, Passinévryl, Phytélia nervosité, Tisane Boribel n°8, Tisane Médiflor n°14, Tisane provençale n°4, Tisanes Santane H7, N9, Sédatif tiber, Slipéol sédatif gouttes, Sympaneurol, Sympasane tisane, Sympavagol comprimés, Sympavagol solution buvable

Contre indication

- Aucune connue à ce jour

Effets indésirables

- Aucun connu à ce jour

Le conseil de votre pharmacien

- Si les plantes peuvent vous aider à retrouver un rythme naturel et à passer de bonnes nuits, n'oubliez pas non plus l'essentiel :

- Une bonne literie est indispensable et il faut donc la renouveler tous les dix ans.

- Une chambre accueillante, calme, aérée favorise le sommeil. Attention aussi à ne pas surchauffer la pièce ! -Favorisez un rythme régulier : allez vous coucher à heure fixe, dès que vous sentez le sommeil vous gagner (bâillements, paupières lourdes). La nuit sera ainsi plus réparatrice et le réveil plus aisé. - Evitez le soir les plats lourds, qui rendent la digestion plus difficile, le café, qui excite, l'alcool…

- Favorisez au contraire la détente, la lecture, une musique reposante…

- Une action plus spécifique vis-à-vis des réveils matinaux peut être obtenue en associant le millepertuis à la passiflore.

- La passiflore constitue une solution pour réaliser un sevrage aux hypnotiques classiques (benzodiazépines notamment). Il est réalisé en diminuant progressivement la dose d'hypnotiques et en les remplaçant par la passiflore, dont l'action peut être renforcée par son association à l'aubépine.

- En l'absence d'amélioration au-delà d'une semaine de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis