Phytothérapie

MYRTILLE (Airelle)

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
4 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Vaccinium myrtillus
Mots cles : antidiarrhéique, vision nocturne, veines, peau, muqueuses,jambes lourdes, varices, hémorroïdes, couperose, diarrhées, colites

Partie utilisée

- Le fruit séché ;

- Ou la feuille séchée et fragmentée

Origine

Le myrtillier est un petit arbuste vivace, à tige dressée, appartenant à la famille des Ericacées, fréquent dans les sous bois sur sol siliceux, notamment en régions montagneuses.

Les feuilles caduques de 2 à 3 cm de long, ovoïdes au bord denté, sont récoltées à l'été. Les rameaux ailés portent des fleurs en forme de grelots, de couleur blanc rosé à verdâtre, isolées ou par deux.

Elles donnent naissance à des baies globuleuses (les « myrtilles ») d'un noir bleuté, charnues, généralement recouvertes d'un enduit glauque et dont la pulpe rouge foncé renferme des petites graines.

La drogue provient de cultures en France mais aussi en Europe de l'Est.

A quoi sert-elle ?

Les baies de myrtille présentent un pouvoir antidiarrhéique et la capacité d'améliorer la vision nocturne. Les feuilles permettent de lutter contre la fragilité des petits vaisseaux :

- Les feuilles sont riches en flavonoïdes, qui par leur activité vitaminique P, permettent de prévenir et de traiter la fragilité capillaire au niveau de la peau et des muqueuses.

- La présence de tanins justifie l'action veinotonique de la plante.

- L'action simultanée de ces principes actifs permet d'améliorer les symptômes en cas de troubles veineux : jambes lourdes, varices, hémorroïdes, couperose…

- Les baies présentent également un pouvoir astringent lié à leur richesse en tanins, utile pour le traitement des diarrhées et des colites.

- Les pigments renfermés dans les myrtilles, en favorisant la régénération du pourpre rétinien, permettent d'améliorer l'acuité visuelle, et notamment de renforcer la vision nocturne.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau froide sur 2 à 3 cuillères à café de fruits séchés grossièrement écrasés, porter à ébullition pendant 10 minutes, avant de filtrer le mélange encore chaud. - La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : Arkogélules myrtille baie, Arkogélules myrtille feuille, Difrarel 100, Difrarel E...

Contre indication

- Aucune connue à ce jour

Effets indésirables

- Aucun connu à ce jour

Le conseil de votre pharmacien

- L'action des veinotoniques utilisés par voie orale peut être renforcée par des mesures simples :

- Marchez le plus souvent possible pour favoriser le flux sanguin.

- Surélevez les jambes afin de favoriser le retour veineux (placez des calles sous les pieds du lit).

- Prenez une douche fraîche sur les jambes, si possible plusieurs fois par jour.

- Utilisez des veinotoniques locaux (gels et crèmes) en massant la jambe depuis la cheville vers le mollet.

- Utilisez une contention veineuse (chaussettes ou bas de contention élastique).

- Il est classique d'associer les baies de myrtille et le charbon végétal dans le traitement des diarrhées.

- En l'absence d'amélioration des troubles digestifs après 3 à 4 jours de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis