Phytothérapie

MENTHE POIVREE

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
1 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Mentha X piperita
Mots cles : douleurs abdominales, digestif, ballonnements, gastrites, colites, rénales, sommeil, antiseptiques, analgésiques

Partie utilisée

La feuille séchée, entière ou fragmentée

Origine

La menthe poivrée est un hybride introduit en Angleterre à la fin du XVIIe siècle, puis rapidement disséminé dans toute l'Europe par multiplication végétative (la plante ne donnant qu'exceptionnellement des graines, qui plus est infertiles).

C'est une plante vivace à stolons, aux tiges dressées quadrangulaires, caractéristiques de la famille des Lamiacées.

Les fleurs d'un rouge pâle plus ou moins teinté de violet forment des épis à l'extrémité des tiges qui portent des feuilles opposées, ovoïdes au bord denté.

La drogue provient exclusivement de cultures réalisées en Bulgarie, en Grèce, en France ou encore en Espagne. Les feuilles séchées présentent une odeur caractéristique, intense et une saveur aromatique et légèrement piquante.

A quoi sert-elle ?

La menthe est une plante utilisée pour soulager les douleurs abdominales et faciliter la digestion :

- La plante possède en effet des propriétés luttant contre les spasmes digestifs et permet de prévenir les ballonnements, de lutter contre les gastrites et les colites.

- L'activité antispasmodique repose sur la richesse des feuilles en une huile essentielle qui renferme principalement du menthol.

- Les infusions de menthe sont utilisées pour faciliter les fonctions d'élimination rénales et digestives.

- Elles présentent notamment des propriétés cholérétiques (augmentation de la sécrétion de la bile) et cholagogues (augmentation de l'évacuation biliaire) liées à la présence de flavonoïdes

- Les feuilles de menthe sont également réputées pour leurs vertus sédatives, ce qui justifie leur incorporation dans de nombreuses tisanes destinées à traiter les troubles mineurs du sommeil.

- En outre, l'huile essentielle de menthe possède des propriétés antiseptiques, analgésiques et une action décongestionnante au niveau nasal.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à soupe de feuilles séchées finement coupées, couvrir et laisser infuser pendant 5 à 10 minutes, avant de filtrer.

- La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : Gastrotisane, Tisane Médiflor n°3, Tisanes provençale n°1, n°4, Tisanes Santane C6, D5, H7, O1, R8, V3,

- Elle sert également d'excipients pour les produits suivants: Alodont bain de bouche, Arkolax tisane, Arthrodont dentifrice, Clarix sirop, Collu-hextril collutoire, Dolodent solution gingivale, Drill citron/menthe pastilles , Eludril collutoire, Fluocaril 250 bifluoré dentifrice, Hextril bain de bouche, Jouvence de l'abbé Soury tisane, Laxafit tisane, Pulmoll menthe/ eucalyptus pastilles, Stago solution buvable, Strepsils lidocaïne pastilles, Tuxium casules

Contre indication

- Lithiase biliaire (c'est-à-dire obstruction des voies biliaires)

- L'utilisation de l'huile essentielle de menthe est contre indiquée chez l'enfant

Effets indésirables

- De rares cas d'hypersensibilité ont été rapportés, notamment en cas de surdosage.

Le conseil de votre pharmacien

- L'utilisation de la menthe ne doit pas vous dispenser d'adopter une alimentation saine et équilibrée :

- Prenez vos repas à heure fixe et faites un bon petit déjeuner le matin. Evitez de grignoter entre les repas et prenez le temps de bien mâcher vos aliments.

- Favorisez des plats légers ; laissez de coté les plats en sauce, trop riches, trop copieux, trop épicés ou trop arrosés.

- A l'occasion, laissez votre foie et votre vésicule biliaire au repos : cuisine à la vapeur, bouillon de légumes, fruits frais sont beaucoup moins exigeants vis-à-vis de votre digestion.

- Consommez sans modération des légumes verts, riches en fibres mais évitez les aliments qui fermentent (choux, brocolis, haricots…) car il favorisent les ballonnements.

- L'eau plate, prise si possible entre les repas est généralement préférable à l'eau gazeuse.

- Ne négligez pas le sport : sortez et pratiquez une activité physique adaptée à votre niveau. Allez chercher le pain à pied, préférez l'escalier à l'ascenseur. C'est bon pour votre forme et votre silhouette.

- Pour soulager les colites, les crampes d'estomac, le fenouil et l'angélique peuvent constituer des partenaires de premier plan.

- En l'absence d'amélioration après 1 semaine de traitement ou si les troubles tendent à récidiver, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis