Phytothérapie

MARRUBE BLANC

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
22 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Marrubium vulgare
Mots cles : troubles bronchiques, appareil respiratoire,toux, gorge, expectorant

Partie utilisée

La sommité fleurie, entière ou coupée, et séchée.

Origine

Le marrube blanc est une petite plante herbacée vivace, duveteuse, appartenant à la famille des Lamiacées. On la rencontre fréquemment en Europe Centrale et du Nord, où elle pousse spontanément sur les sols calcaires.

Les tiges à la section carrée portent des feuilles ovales à bord denté, vert jaunâtre à la face supérieure et vert blanchâtre à la face inférieure.

Les petites fleurs blanches sont regroupées à la base des feuilles. La drogue est importée des pays d'Europe de l'Est et du Maroc.

A quoi sert-elle ?

Le marrube est la plante des troubles bronchiques :

- Les lactones diterpéniques, et notamment la marrubiine, contenues dans les parties aériennes du marrube blanc possèdent des propriétés intéressantes sur l'appareil respiratoire.

- Le marrube présente des propriétés expectorantes et mucolytiques (modification des sécrétions bronchiques).

- Cette action s'exerce directement sur les cellules sécrétrices pulmonaires, en diminuant l'irritation et le réflexe de la toux.

- La présence de mucilages permet en outre de diminuer les douleurs liées à l'inflammation de la gorge.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 à 2 cuillères à café de sommités fleuries séchées finement coupées et laisser infuser pendant 5 à 10 minutes, avant de filtrer puis boire une tasse plusieurs fois par jour comme expectorant.

- La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : Arkogélules marrube blanc, Elusanes marrube blanc...

Contre indication

- Aucune

Effets indésirables

- Aucun

Le conseil de votre pharmacien

- Le marrube blanc peut être associé au plantain dans les cas d'asthme ou de bronchite asthmatiforme.

- Son action dans le traitement de la toux grasse est renforcée par l'eucalyptus.

- En l'absence d'amélioration après 1 semaine de traitement ou si les troubles tendent à récidiver, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
22 avis