Phytothérapie

LIERRE GRIMPANT

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
6 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Hedera helix
Mots cles : affections des voies respiratoires, bronchites, toux, antifongiques, antibactériennes, antiparasitaires, expectorant, sédatif léger

Partie utilisée

La fleur séchée, réduite à la corolle (pétales) et aux étamines

Origine

Le lierre est une plante grimpante très commune, de la famille des Araliacées, capable de se fixer aux arbres ou aux murs par ses racines « crampons ». Ce n'est pas un parasite mais il peut néanmoins finir par étouffer les végétaux qui lui servent de support.

Les rameaux, qui peuvent parfois atteindre 20 m, portent des feuilles coriaces, persistantes, d'un vert foncé brillant, souvent avec des nervures plus pâles et qui présentent un dimorphisme caractéristique : les feuilles des rameaux stériles sont palmées à 3 - 5 lobes ; les feuilles des rameaux florifères sont cordiformes à elliptiques.

La drogue, constituée par les feuilles palmatilobées des rameaux stériles, provient essentiellement de pays d'Europe de l'Est.

A quoi sert-elle ?

Le lierre s'utilise pour soulager les affections des voies respiratoires, en particulier les bronchites, ainsi que dans les toux mixtes (toux grasses et toux d'irritation) :

- Les feuilles de lierre renferment des saponosides (hédéracoside C) aux propriétés expectorantes, antispasmodiques et qui favoriseraient, en outre, l'élimination du mucus bronchique.

- Les hédéracosides possèdent aussi des propriétés antifongiques, antibactériennes et antiparasitaires.

- La drogue contient par ailleurs d'autres composés comme le falcarinol qui présente des activités antimycosiques, antimicrobiennes, analgésiques et sédatives démontrées.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à café rase de feuilles séchées finement coupées et laisser infuser pendant 10 minutes, avant de filtrer.

- Boire une tasse 1 à 2 fois par jour en cas de toux ou d'inflammation des voies respiratoires.

- L'infusion de lierre grimpant est en pratique rarement utilisée : il est plus fréquent de recourir à des spécialités pharmaceutiques standardisées.

- La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : Activox expectorant pastilles, Activox lierre sirop, Apitussine sirop, Bronchonium soleil de la nature sirop, Lehning complexe n°120 Hedera, Phyto' Gom gorge et bronches gommes, Prospan sirop…

Contre indication

- Aucune connue à ce jour

Effets indésirables

- Aucun connu à ce jour

Le conseil de votre pharmacien

- Pour profiter des mois d'hiver et ne plus les subir, il est indispensable de suivre quelques règles simples :

- Prenez soin de vous : le week-end peut être le bon moment pour paresser un peu et recharger les batteries : alors faites vous couler un bon bain, lisez un livre… chouchoutez-vous !

- Mijotez de bon petits plats : les légumes d'hiver aussi sont riches en vitamines, oligo-éléments et en sels minéraux : favorisez les soupes, les pots-au-feu et laissez vous tenter, lors de votre marché par les carottes, navets, pommes de terre, poireaux et choux…

- Si les ballades sont souvent compromises par les frimas, rien ne vous empêche de vous dépenser dans un club de gym ou à la piscine ; c'est essentiel pour la forme et le moral.

- Sortez chaque fois que le soleil pointe le bout de son nez : la lumière est indispensable comme le prouve les cures de photothérapie (thérapeutique qui consiste à recevoir chaque jour au moins 30 minutes d'une lumière similaire à celle du soleil) très en vogue dans les pays nordiques. - Stimulez les défenses de votre organisme : l'échinacée ou la propolis peuvent vous aider à éloigner de vous les petits maux de l'hiver : grippe, gastro-entérite, toux, rhume, maux de gorge…

- Le thym permet également de renforcer l'action du lierre pour soulager les inflammations des voies respiratoires.

- En l'absence d'amélioration après quelques jours de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
6 avis