Phytothérapie

LAMIER BLANC (Ortie blanche)

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
88 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Lamium album
Mots cles : crise de goutte, rénale, digestive, acide urique, toux, troubles gynécologiques, démangeaisons cutanées

Partie utilisée

La sommité fleurie, entière ou coupée, et séchée

Origine

Le lamier blanc est une plante herbacée vivace, duveteuse, appartenant à la famille des Lamiacées. On la rencontre fréquemment en Europe et en Asie, où elle pousse spontanément aux abords des maisons et sur les terrains incultes. Le rhizome rampant porte des tiges à la section carrée munies de feuilles en forme de cœur, au bord denté. Avant la floraison, son allure rappelle celle de l'ortie piquante (Urtica dioica) d'où le nom « d'ortie blanche » qui lui est parfois donné. Les petites fleurs blanches sont regroupées à la base des feuilles. La drogue est importée des pays d'Europe de l'Est.

A quoi sert-elle ?

Le lamier blanc est un remède efficace contre les crises de goutte : - Les corolles du lamier favorisent les fonctions d'élimination rénale et digestive et possèdent ainsi la capacité d'augmenter l'élimination de l'acide urique à l'origine des crises de goutte. - Les fleurs sont riches en flavonoïdes, iridoïdes, mucilages et tanins. - Les mucilages présents permettraient d'expliquer l'utilisation traditionnelle comme expectorant afin de fluidifier les sécrétions bronchiques en cas de toux grasse. - Les tanins possèdent en outre des propriétés astringentes utiles pour traiter certains troubles gynécologiques sans gravité. - La plante peut également soulager les démangeaisons cutanées en usage local.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 2 cuillères à café de sommités fleuries séchées finement coupées et laisser reposer pendant 5 minutes, avant de filtrer puis boire une tasse plusieurs fois par jour. - La plante entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques : Arkogélules lamier blanc, Boripharm n°32, Complexe Lehning n°60, Utérinol solution pour usage externe...

Contre indication

- Aucune

Effets indésirables

- Aucun

Le conseil de votre pharmacien

Quelques conseils permettent d'aider notre organisme. Ainsi pour diminuer le nombre de vos crises de goutte, pensez à : - Modifier vos habitudes alimentaires : certains aliments favorisent le déclenchement de crises de goutte et doivent donc être consommés avec modération : - Les boissons alcoolisées, et notamment les vins blancs, le champagne ; - Les gibiers, les abats, et les viandes grasses ; - Les crustacés et les fruits de mer ; - Les poissons gras ; - Les légumes secs ; - Les asperges, les épinards et les choux (riches en purine) ; - Toutes les sauces grasses et les fritures ; - D'une manière générale une alimentation trop riche. - Faire de l'activité physique : mobiliser vos cartilages permet de les renforcer, de les rendre plus résistants. Choisissez un sport adapté à votre niveau et à votre âge : la marche, la natation permettent notamment une reprise progressive et douce de l'activité physique. - Perdre du poids : les douleurs d'arthroses sont aggravées par l'excès de poids, notamment sur le bas du corps (hanche et genou). - Détoxifier l'organisme : l'utilisation de lamier blanc, aux propriétés dépuratives, permet d'évacuer l'acide urique, dont l'accumulation dans l'organisme peut être à l'origine de crises de goutte. - Reminéraliser : l'apport de silicium permet de renforcer le cartilage. On peut dans ce but associer le cassis à la prêle, naturellement riche en silice. - En l'absence d'amélioration après quelques semaines de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
88 avis