Phytothérapie

HARPAGOPHYTUM

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
129 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Harpagophytum procumbens
Mots cles : anti-inflammatoires, antirhumatismales,rhmatismes, antidouleur,douleur articulaire, estomac, personnes âgées, appétit, digestion

Partie utilisée

La racine secondaire, séchée et coupée en fragments

Origine

L'harpagophytum est une plante rampante de la famille des Pédaliacées, originaire des régions semi désertiques du Kalahari, de Namibie et d'Afrique du Sud.

Les tiges, qui peuvent atteindre 1,5 m de long s'accrochent au sol et portent des feuilles lobées.

Les grandes fleurs violacées s'évasent à partir d'un tube de couleur jaune pâle.

Les fruits, à l'aspect très reconnaissable, sont hérissés de crochets recourbés et agressifs, qui ont valu à la plante le surnom de « griffe du diable ». La drogue, récoltée à l'état sauvage en Afrique mais également cultivée, présente une saveur très amère.

A quoi sert-elle ?

L'harpagophytum s'utilise essentiellement pour ses propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales :

- Les racines renferment des glucoiridoïdes, notamment de l'harpagoside, du procumbide et de l'harpagide.

- L'harpagoside s'oppose aux mécanismes inflammatoires des maladies rhumatismales.

- Ce pouvoir anti-inflammatoire et antidouleur, démontré par de nombreuses études, justifie l'utilisation des extraits de racines d'harpagophytum dans le traitement de l'arthrose, des rhumatismes et des douleurs d'origine articulaire.

- A la différence des anti-inflammatoires classiques (AINS) qui provoquent souvent des douleurs à l'estomac, l'harpagophytum agit sans entraîner d'effets indésirables, ce qui le recommande particulièrement chez les personnes âgées, ou fragilisées par des traitements médicamenteux multiples.

- La plante peut aussi être employée pour stimuler l'appétit et favoriser la digestion, grâce à l'amertume de ses iridoïdes.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à café de racines séchées finement coupées ou grossièrement pulvérisées et laisser reposer pendant 8 heures, avant de filtrer puis boire une tasse 3 fois par jour.

- La plante entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques : Arkophytum gélules, Arnidol gel, Gmax Articulations Ampoules, Harpadol, Harpagésic 5% gel, Harpagésic Elusanes gélules, Phytélia douleurs articulaires comprimés, Rhumavit capsules, Rumafit solution buvable...

Contre indication

- L'utilisation de préparations à base de racines d'harpagophytum est contre indiquée en cas d'ulcères gastriques et duodénaux.

- La présence de calculs biliaires nécessite de demander un avis médical.

Effets indésirables

Aucun

Le conseil de votre pharmacien

- Quelques conseils permettent de renforcer l'action de l'harpagophytum. Ainsi pour diminuer vos douleurs, pensez à :

- Faire de l'activité physique : mobiliser vos cartilages permet de les renforcer, de les rendre plus résistants. Choisissez un sport adapté à votre niveau et à votre âge : la marche, la natation permettent notamment une reprise progressive et douce de l'activité physique

- Perdre du poids : les douleurs d'arthrose sont aggravées par l'excès de poids, notamment sur le bas du corps (hanche et genou).

- Détoxifier l'organisme : l'utilisation de lamier blanc, aux propriétés dépuratives, permet d'évacuer l'acide urique, dont l'accumulation dans l'organisme peut être à l'origine de crises de goutte.

- Reminéraliser : l'apport de silicium permet de renforcer le cartilage. On peut dans ce but associer le cassis et la prêle, naturellement riches en silice.

- Afin de soulager les douleurs musculaires, l'association harpagophytum et cassis est très efficace.

- En l'absence d'amélioration après quelques semaines de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
129 avis