Phytothérapie

HAMAMELIS

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
12 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Hamamelis virginiana
Mots cles : veines, peau, jambes lourdes, varices, hémorroïdes, couperose, troubles de la circulation, ménopause, diarrhées, colites

Partie utilisée

La feuille séchée, entière ou fragmentée

Origine

L'hamamélis est un arbuste de la famille des Hamamélidacées, pouvant atteindre 7 m de haut, dont l'aspect rappelle le noisetier. Les pouvoirs magiques que lui attribuaient les Indiens d'Amérique lui valurent ainsi le nom de « noisetier de sorcière ».

Les branches tortueuses portent des feuilles ovales, dentées, dont la couleur varie du vert mât au brun rougeâtre. Les petites fleurs jaunes sont regroupées en bouquets.

L'hamamélis, qui pousse spontanément dans les bois humides, est également cultivé comme arbuste d'ornement en Amérique du Nord.

A quoi sert-elle ?

L'hamamélis permet de lutter contre la fragilité des petits vaisseaux :

- Les feuilles sont riches en flavonoïdes, qui par leur activité vitaminique P, permettent de prévenir et de traiter la fragilité capillaire au niveau de la peau et des muqueuses.

- La présence de tanins justifie l'action veinotonique de la plante.

- L'action simultanée de ces principes actifs permet d'améliorer les symptômes en cas de troubles veineux : jambes lourdes, varices, hémorroïdes, couperose…

- Les extraits d'hamamélis sont aussi utilisés pour traiter les troubles de la circulation lors de la ménopause.

- La plante présente également un pouvoir astringent utile pour le traitement des diarrhées et des colites.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 2 à 4 cuillères à café de feuilles séchées finement coupées et laisser infuser pendant 5 à 10 minutes, avant de filtrer.

- Boire une tasse de tisane 2 à 3 fois par jour. - La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : Abbé Chaupitre n°15, n°20, n°64, Anthylline tisane, Aphloïne P solution buvable, Arkogélules hamamélis, Climaxol solution buvable, Complexe Lehning n°103, Fluon, Elusanes Hamamélis, HEC pommade nasale, HEC pommade rectale, Histo-fluine P solution buvable, Jouvence de l'abbé Soury élixir, Jouvence de l'abbé Soury comprimés, Jouvence de l'abbé Soury gel, Jouvence de l'abbé Soury tisane, Lehning L28 gouttes, Monléon pastilles, Optrex solution pour lavage oculaire, Phlébosédol tisane, Phytomélis solution buvable, Tisane Boribel n°12, Tisane Médiflor n°12, Tisane provençale n°3, Utérinol liquide pour usage gynécologique, Veinostase ampoules buvables...

Contre indication

- Aucune connue à ce jour

Effets indésirables

- De rares cas d'irritations de l'estomac ont été occasionnellement rapportés.

Le conseil de votre pharmacien

L'action des veinotoniques utilisés par voie orale peut être renforcée par des mesures simples :

- Marchez le plus souvent possible pour favoriser le flux sanguin.

- Surélevez les jambes afin de favoriser le retour veineux (placez des calles sous les pieds du lit).

- Prenez une douche fraîche sur les jambes, si possible plusieurs fois par jour.

- Utilisez des veinotoniques locaux (gels et crèmes) en massant la jambe depuis la cheville vers le mollet.

- Utilisez une contention veineuse (chaussettes ou bas de contention élastique).

- Il est classique d'associer l'hamamélis et le mélilot dans le traitement de la fragilité des petits vaisseaux.

- En l'absence d'amélioration après 1 semaine de traitement ou si les troubles tendent à récidiver, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
12 avis