Phytothérapie

GENTIANE

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Gentiana lutea
Mots cles : appétit, digestion, ballonnements, estomac, salivaires, foie

Partie utilisée

Les organes souterrains, fragmentés ou séchés

Origine

La gentiane est une belle plante herbacée des régions montagneuses (croissant entre 1000 et 2500 m d'altitude), appartenant à la famille des Gentianacées. Les grandes tiges dressées portent des feuilles opposées, ovales, de couleur bleu vert.

Les fleurs en forme d'étoiles, d'une belle couleur jaune d'or, donnent naissance à capsules renfermant de nombreuses graines.

Les racines brunâtres, qui constituent la drogue, présentent de profondes rainures. Leur cassure est de couleur jaune brun à jaune rougeâtre (ces dernières étant utilisées en liquoristerie).

La saveur de ces racines est particulièrement amère. La gentiane est une plante protégée qui peut être confondue avec le vératre blanc, toxique, reconnaissable à ses fleurs blanches et ses feuilles alternes.

A quoi sert-elle ?

La gentiane stimule l'appétit (plante dite « apéritive »), la digestion et permet de traiter les ballonnements :

- Sa capacité à stimuler l'appétit s'explique par sa forte amertume qui provoque une stimulation réflexe des sécrétions de l'estomac et salivaires.

- Les principes actifs amers sont le gentiopicroside (2 à 3 %) et l'amarogentioside, présent en très faible concentration, mais dont l'amertume est telle qu'il constitue de fait le principal constituant de la drogue.

- La plante présente également des propriétés cholagogues (augmentation de l'évacuation biliaire) permettant de faciliter la digestion et d'éviter les ballonnements.

- Le gentiopicroside possède en outre un pouvoir anti-oxydant et protecteur du foie.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 demi cuillère à café de racines séchées finement coupées ou pulvérisées et laisser infuser pendant 5 minutes, avant de filtrer. L'infusion, fort amère, est à consommer avant les repas.

- La plante entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques : Diatisan, Quintonine...

Contre indication

- La gentiane est contre-indiquée en cas d'ulcère de l'estomac ou du duodénum.

Effets indésirables

- De rares cas de céphalées ont été rapportés chez des personnes sensibles après la consommation d'une tisane de gentiane.

Le conseil de votre pharmacien

- L'utilisation de la gentiane ne doit pas vous dispenser d'adopter une alimentation saine et équilibrée :

- Prenez vos repas à heure fixe et faites un bon petit déjeuner le matin. Evitez de grignoter entre les repas et prenez le temps de bien mâcher vos aliments.

- Favorisez des plats légers ; laissez de coté les plats en sauce, trop riches, trop copieux, trop épicés ou trop arrosés. A l'occasion, laissez votre foie et votre vésicule biliaire au repos : cuisine à la vapeur, bouillon de légumes, fruits frais sont beaucoup moins exigeants vis-à-vis de votre digestion. - Consommez sans modération des légumes verts, riches en fibres mais évitez les aliments qui fermentent (choux, brocolis, haricots…) car il favorisent les ballonnements.

- L'eau plate, prise si possible entre les repas est généralement préférable à l'eau gazeuse.

- Ne négligez pas le sport : sortez et pratiquez une activité physique adaptée à votre niveau. Allez chercher le pain à pied, préférez l'escalier à l'ascenseur. C'est bon pour votre forme et votre silhouette.

- La fumeterre ou l'artichaut peuvent renforcer l'action de la gentiane pour favoriser la digestion et stimuler la vésicule biliaire.

- En l'absence d'amélioration après une semaine de traitement ou si les troubles se reproduisent périodiquement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis