Phytothérapie

CASSIS

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
7 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Ribes nigrum
Mots cles : anti-inflammatoires, antirhumatismales, diurétique, goutte

Partie utilisée

La feuille séchée, entière ou en fragments

Origine

Le cassissier est un arbuste touffu atteignant les 2 m de hauteur, dont les nombreuses branches portent des feuilles trilobées et doublement dentées.

On le cultive en Bourgogne en vue de la préparation de liqueurs tandis que la plante utilisée en thérapeutique provient essentiellement des zones tempérées d'Europe de l'Est.

Ses fleurs blanc verdâtre sont parfois teintées de rouge à l'extérieur. Elles forment des grappes et donnent naissance à des petites baies noires.

A quoi sert-elle ?

Le cassis s'utilise essentiellement pour ses propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales :

- Les composés proanthocyanidiques (précurseurs de tanins) inhibent de façon sélective la cyclo-oxygénase de type 2 (COX-2), impliquée dans le processus de l'inflammation, assurant un effet anti-inflammatoire général et un effet protecteur du vieillissement cellulaire.

- Les feuilles de cassis sont également riches en flavonoïdes qui renforcent ces propriétés.

- Le cassis présente ainsi une action intéressante pour prévenir ou traiter les douleurs d'origine rhumatismale, aiguës ou chroniques.

- Le cassis est également réputé pour son pouvoir diurétique lui permettant de favoriser l'élimination des toxines dans l'urine.

- On peut ainsi utiliser les préparations à base de feuilles de cassis dans le traitement de fond de la goutte.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 2 à 4 cuillères à café de feuilles séchées finement coupées et laisser infuser pendant 5 à 10 minutes, avant de filtrer.

- Boire une tasse plusieurs fois par jour.

- La plante entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques : Arkogélules cassis, Arkophytum, Arthritisane, Cassis Elusanes, Diurésane tisane, Drainactil, Fastenyl ampoules buvables, Mincifit sachets, Opo-veinogène solution buvable, Rumafit sachets, Tisane Médiflor n°2, Tisane provençale n°6, Tisanes santane A4, O1, R8, Urotisan, Veinobiase comprimés, Veinobiase ampoules buvables, Yerbatona tisane...

Contre indication

- L'utilisation de préparations à base de feuilles de cassissier est contre-indiquée en cas d'œdèmes liés à une insuffisance cardiaque ou rénale.

Effets indésirables

- Aucun

Le conseil de votre pharmacien

- Quelques conseils permettent de renforcer l'action du cassis. Ainsi pour diminuer vos douleurs, pensez à :

- Faire de l'activité physique : mobiliser vos cartilages permet de les renforcer, de les rendre plus résistants. Choisissez un sport adapté à votre niveau et à votre âge : la marche, la natation permettent notamment une reprise progressive et douce de l'activité physique.

- Perdre du poids : les douleurs d'arthroses sont aggravées par l'excès de poids, notamment sur le bas du corps (hanche et genou).

- Détoxifier l'organisme : l'utilisation de lamier blanc, aux propriétés dépuratives, permet d'évacuer l'acide urique, dont l'accumulation dans l'organisme peut être à l'origine de crises de goutte.

- Reminéraliser : l'apport de silicium permet de renforcer le cartilage. On peut dans ce but associer le cassis à la prêle, naturellement riche en silice.

- Afin de soulager les douleurs musculaires, l'association harpagophytum et cassis est très efficace.

- En l'absence d'amélioration après quelques semaines de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
7 avis