Phytothérapie

BUSSEROLE

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
32 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Arctosphylos uva-ursi
Mots cles : antiseptique, infections urinaires, cystites

Partie utilisée

La feuille séchée, entière ou en fragments

Origine

La busserole est un petit arbrisseau de la famille des Éricacées, aux tiges rampantes, fréquent sur les sols siliceux des régions montagneuses de l'hémisphère nord.

La drogue est issue de plantes sauvages originaires d'Espagne ou d'Italie.

Les feuilles sont alternes, persistantes et en forme de spatule.

Les petites fleurs blanches et rouges, en forme de grelots, sont groupées en grappes et donnent naissance à des drupes (sortes de baies), de couleur rouge.

A quoi sert-elle ?

La busserole est un antiseptique urinaire naturel :

- Elle est utilisée pour le traitement ou la prévention des infections urinaires, aiguës ou chroniques, comme les cystites, lorsque l'antibiothérapie n'est pas indiquée.

- L'effet antibactérien est lié à la présence d'arbutoside (également appelé arbutine) qui est métabolisé en hydroquinone dans l'organisme, cette dernière étant éliminée par voie urinaire.

- L'hydroquinone possède des propriétés antibactériennes vis-à-vis d'une grande variété de germes, dont Escherichia coli, agent pathogène impliqué dans de nombreuses cystites.

- L'association avec des eaux alcalines du genre « Vichy » augmente l'activité antibactérienne sur les infections urinaires.

- Des tanins, des acides phénols ainsi qu'une molécule originale, le picéoside sont également à l'origine d'un effet antibactérien.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à café de feuilles séchées finement coupées ou grossièrement pulvérisées et laisser infuser pendant 10-15 minutes, avant de filtrer. La consommation est répartie en 2 à 3 prises dans la journée.

- La plante entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques : Arkogélules busserole, Elusanes busserole, Médiflor n°4, Urophytum…

Contre indication

- L'utilisation est contre indiquée chez les enfants de moins de 12 ans.

- L'utilisation au cours de la grossesse est déconseillée.

- Le passage éventuel de l'arbutine et de l'hydroquinone dans le lait maternel n'ayant été étudié, il est donc également déconseillé d'utiliser des préparations à base de busserole au cours de l'allaitement.

Effets indésirables

- De par sa teneur élevée en tanins, la tisane est amère et astringente et peut provoquer des nausées et des vomissements chez les personnes habituellement sensibles.

Le conseil de votre pharmacien

- Si la busserole peut vous aider à traiter les infections urinaires, mieux vaut prévenir les récidives en adoptant quelques mesures simples :

- Buvez suffisamment d'eau (environ 1,5 l par jour).

- Ne vous retenez pas lorsque l'envie d'uriner se fait sentir.

- Essuyez-vous toujours d'avant en arrière après la miction.

- Utilisez un produit spécifique pour la toilette intime mais évitez en revanche les douches périnéales qui sont souvent trop agressives pour la flore vaginale.

- Allez aux toilettes systématiquement après les rapports sexuels.

- Préférez les sous vêtements en coton (pas trop appliqués...) par rapport aux fibres synthétiques…

- Les crises de cystite peuvent également être soignées par la bruyère.

- La prévention des cystites à répétition peut se faire par des cures de canneberge (cranberry).

- Les médicaments susceptibles d'acidifier les urines diminuent l'efficacité des préparations à base de feuilles de busserole.

- En l'absence d'amélioration après 1 semaine de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

Sources

- WICHTL M., ANTON R., 2003. Plantes thérapeutiques

- Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Éd. Tec et Doc et EMI.

- Précis de phytothérapie - La santé par les plantes. 2007. Éd. Alpen, Monaco.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
32 avis