Homéopathie

TUBERCULINUM
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
22 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations - Suppositoires
Nom : TUBERCULINUM
Indications thérapeutiques : Angine, Anxiété, Asthme, Bronchite chronique, Eczéma, Infection urinaire cystite, Insomnie, Otite, Rhinopharyngite, Spasmophilie, Trachéite, Trouble cutané, Trouble gynécologique

Origine de la souche Homéopathique

Anciennement nommé T.K. (Tuberculine de Koch, nom du célèbre médecin allemand qui a découvert la bactérie responsable de la tuberculose), Tuberculinum est un médicament homéopathique dont la souche est la tuberculine brute obtenue à partir de culture de souche de Mycobactérium tuberculosis d'origine humaine et bovine. Tuberculinum est une « biothérapique » (appelé autrefois « nosode »).

A quoi sert-il ?

Tuberculinum est un médicament homéopathique très largement utilisé. Il est en particulier prescrit : - pour prévenir des rhinopharyngites, des otites, des angines chroniques (qui présentent une inflammation des amygdales) ; - en cas d'otites séromuqueuse, de rhumes allergiques ; - en prévention des bronchites qui reviennent régulièrement ; - en cas de trachéite se traduisant par une toux irritante, surtout la nuit ; - en cas d'asthme d'origine allergique ; - pour des orgelets qui ont tendance à revenir ; - en cas d'infections urinaires persistantes ou récidivantes (en particulier les infections à Colibacilles) ; - en cas de troubles gynécologiques pendant l'adolescence ou chez la femme jeune : leucorrhées (caractérisées par des pertes blanches), troubles des cycles menstruels avec des cycles courts, des règles abondantes longues et épuisantes ; - en cas d'eczéma situé en particulier derrière les oreilles, sur le cuir chevelu, ou au niveau des plis de flexion. Cet eczéma se traduit par de fortes démangeaisons surtout à la chaleur du lit, alors que l'eau froide aura tendance à l'apaiser ; - en cas d'inflammation sur la peau (suite à une allergie de contact avec l'allergène sensible) ; - en cas de migraine ophtalmique ou de mal de tête en particulier chez l'adolescent ; - en cas d'anxiété (avec hyperémotivité), de trouble du sommeil (réveil vers 3 heures du matin), et en cas de spasmophilie.

Quand et comment le prendre ?

Ce remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d'eau. Dans les pathologies O.R.L. (rhinopharngites, otites, ...), mais aussi dans les trachéites, les bronchites récidivantes ou dans l'asthme allergique : utiliser Tuberculinum 30 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois. Dans les orgelets récidivants : utiliser Tuberculinum 30 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois. Tuberculinum peut être associé dans ce cas à Silicea 30 CH (5 granules par jour pendant 2 mois puis passer à 1 dose par mois pendant les 2 mois suivants) ou à Staphysagria 7 CH (5 granules matin et soir pendant 3 mois). Dans les infection urinaires à Colibacilles, persistantes ou récidivantes : utiliser Tuberculinum 30 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois. Dans les troubles gynécologiques, dermatologiques (eczémas, dermatites) : utiliser Tuberculinum 30 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois. Dans la migraine ophtalmique ou le mal de tête de l'adolescent : utiliser Tuberculinum 30 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois. Dans l'anxiété et les troubles du sommeil : utiliser Tuberculinum 30 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

Le conseil de votre pharmacien

Souvent, l'emploi de Tuberculinum doit faire penser à l'utilisation d'autre médicaments homéopathiques d'action générale tels que : Natrum muriaticum, Silicea, Sulfur iodatum, Calcarea phosphorica ou encore Phosphorus.

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
22 avis