Homéopathie

Thymuline

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/09/2014
28 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules, Doses, Gouttes, Ampoules Buvables, Triturations, Suppositoires
Nom : Thymuline
Indications thérapeutiques : Infection, Otite, Rhinopharyngite, Grippe, Angine

Origine de la souche Homéopathique

C’est une hormone thymique (hormone du thymus, organe lymphoïde) obtenue par synthèse

A quoi sert-il ?

Ce remède a un rôle dans la réponse immunitaire par ses effets sur les lymphocytes T.

 

  • Sur les rhinopharyngites compliquées, sur les maladies virales de l’enfance (surtout en saison froide et humide)

  • Sur les maladies infectieuses comme le début d’une grippe, en cas d’angines à répétitions

Quand et comment le prendre ?

Le remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue.

On prend le remède en dose à 9CH une fois par semaine pendant 1 mois, puis 1 à 2 doses par mois (tous les 15 jours à 1 fois dans le mois) pendant tout l’hiver

Grossesse & allaitement

 Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose.

Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul.

Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

Le conseil de votre pharmacien

On prendra ce remède en association avec l’influenzinum  et avec l’oscillococcinum en complément de ces remédes

En expérimentation sur des maladies auto-immunes mais avec un résultat inconstant

Sources

Matière médicale homéopathique, Michel Guermonprez, Madeleine Pinkas et Monique Torck, éditions Boiron

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/09/2014
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
28 avis