Homéopathie

SYMPHYTUM

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
64 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations - Suppositoires
Nom : SYMPHYTUM
Indications thérapeutiques : Coup, Douleur articulaire, Fracture

Origine de la souche Homéopathique

C'est la grande consoude, plante d'Europe de la famille des Boraginaceae. Sa première utilisation date de l'antiquité où elle s'utilisait dans la consolidation des os après fractures. En effet, certains éléments de la plante lui confèrent des propriétés cicatrisantes (l'allantoïne) et une action anti-inflammatoire (l'acide rosmarinique)

A quoi sert-il ?

Symphytum est un médicament homéopathique principalement utilisé :

  • en cas de fracture, pour favoriser la consolidation osseuse (en favorisant notamment la formation du cal) ;

  • en cas de coup douloureux au niveau du globe oculaire (balles de tennis, coup de poing par exemple...) ;

  • en cas de douleurs osseuses : soit immédiates à la suite d'une fracture, soit plus tardives après la consolidation.

Quand et comment le prendre ?

Ce remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d'eau.

 

  • Dans les fractures ou en cas de retards de la consolidation : utiliser Symphytum 6 DH en gouttes buvables (à diluer dans un peu d'eau) : 20 gouttes midi et soir pendant 1 mois. Pour une meilleure efficacité, il est intéressant d'associer à Symphytum la prise de 5 granules de Calcarea phosphorica 9 CH matin et soir pendant 1 mois.

  • En cas de coup douloureux au niveau du globe oculaire : utiliser Symphytum en 4 ou 5 CH : 5 granules toutes les heures puis espacer avec l'amélioration. Ce traitement est à faire pendant 2 jours. Par contre, si après un traumatisme à l'œil celui-ci est rouge et douloureux ou si le globe oculaire est abîmé, il est urgent de consulter un ophtalmologiste.

  • Dans les douleurs osseuses consécutive à une fracture : prendre Symphytum 4 ou 5 CH : 5 granules toutes les 6 heures (soit 3 à 4 fois par jour).

  • Dans les douleurs persistantes après consolidation d'une fracture : prendre Symphytum 4 ou 5 CH : seulement 5 granules matin et soir.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

 

Le conseil de votre pharmacien

Symphytum étant principalement efficace dans les douleurs osseuses d'origine traumatique, il peut être utilisé sans souci en association avec un traitement allopathique à visée antalgique. Symphytum peut donc être employé en complément de la prise :

  • d'antalgiques de niveau I : comme le paracétamol seul (DOLIPRANE®, EFFERALGAN®, DAFALGAN®), ou paracétamol-caféine (CLARADOL CAFEINE®) ;

  • ou d'antalgiques de niveau II : association paracétamol-dextropropoxyphène (DI-ANTALVIC®), paracétamol-dextropropoxyphène-caféine (PROPOFAN®) ;

  • ou bien de la prise d'anti-inflammatoires, tels que l'ibuprofène (ADVIL®, NUROFEN®, NUREFLEX® par exemple).

Un médicament à base de paracétamol doit être pris à raison de 500 mg à 1 gramme de paracétamol maximum par prise, renouvelable 3 voire 4 fois par jour en respectant un intervalle de 4 à 6 heures entre chaque prises (soit maximum 4 g par jour pour un adulte). Pour les médicaments contenant de l'ibuprofène, prendre 200 à 400 mg d'ibuprofène maximum par prise 3 fois par jour (soit 1,2 g maximum par jour pour un adulte) en respectant un intervalle de 4 à 6 heures et en axant les prises au moment des repas.

Pour une indication de ces médicaments chez le nourrisson ou l'enfant, il est recommandé de demander conseil à son médecin ou à son pharmacien. D'autre part, il est important d'éviter que la douleur s'installe. Ainsi, en cas d'absence d'amélioration rapide, il est préférable de consulter un médecin.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

 

À lire aussi
Comment soigner les coups et les blessures avec l'homéopathie ?

Homéopathie : Questions - réponses

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
64 avis