Homéopathie

POLLENS

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par :
Relu et approuvé par :
Mis à jour le :
62 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations - Suppositoires
Nom : POLLENS
Indications thérapeutiques : Allergie

Origine de la souche Homéopathique

C'est le pollen des fleurs. De forme poudreuse, il constitue une poussière fécondante pour les fleurs.

A quoi sert-il ?

  • Pollens est une souche indiquée en homéopathie dans le syndrome allergique touchant en particulier la muqueuse oto-rhino-laryngée (rhinite allergique), la muqueuse oculaire (conjonctivite allergique) ainsi que la muqueuse respiratoire (asthme allergique). Cette souche agit sur l'inflammation des muqueuses liée aux périodes de pollinisation.

Quand et comment le prendre ?

Ce remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d'eau.

 

  • Dans le syndrome allergique, prendre Pollens 15 CH : 5 granules matin et soir. Pollens est un remède qui doit être utilisé en association avec d'autres souches homéopathiques (consulter le paragraphe" Le conseil de votre pharmacien GIPHAR ").

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

Le conseil de votre pharmacien

Dans tout syndrome allergique, il est recommandé de prendre systématiquement en association : Pollens 15 CH, Apis mellifica 9 CH, Poumon histamine 15 CH : 5 granules de chaque matin et soir.

Ensuite, prendre en charge les symptômes présents :

  • en cas de rhume avec de nombreux éternuements, un écoulement clair abondant, limpide, brûlant, et un picotement oculaire accompagné d'un larmoiement non irritant : Allium cepa 9 CH ;

  • en cas de rhumes aigus, avec un écoulement nasal peu abondant mais qui brûle : Arsenicum album 9 CH ;

  • en cas d'éternuements spasmodiques acompagnés d'une sensation de brûlure et d'obstruction des narines malgré un écoulement nasal abondant et peu irritant : Sabadilla 5 à 9 CH ;

  • en cas d'éternuement le matin avec un nez bouché ou qui coule clair, un nez qui démange et un écoulement amélioré dehors au grand air : Nux vomica 5 CH ;

  • en cas de larmoiement clair, abondant, brûlant, avec irritation et rougeur de la conjonctive, des paupières gonflées (oedème), et avec un écoulement nasal liquide comme de l'eau, abondant mais non irritant : Euphrasia officinalis 5 à 9 CH.

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

À lire aussi

Comment soigner l'allergie par l'homéopathie

L'homéopathie, quelques précisions...
Le guide des souches homéopathiques

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par :
Relu et approuvé par :
Mis à jour le :
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
62 avis