Homéopathie

PHOSPHORUS
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations - Suppositoires
Nom : PHOSPHORUS
Indications thérapeutiques : Céphalée migraine, Douleur articulaire, Hémorragie, Laryngite, Toux, Trouble vasculaire, Trouble circulatoire, Trouble gynécologique, Vertige

Origine de la souche Homéopathique

C'est le phosphore blanc (P). Cette forme de Phosphore se présente sous la forme d'une masse blanche ou légèrement jaunâtre, et il s'enflamme spontanément au contact de l'air (ce phénomène étant provoqué par une réaction chimique avec l'oxygène de l'air).

A quoi sert-il ?

Phosphorus est un médicament homéopathique très largement utilisé. Il est en effet indiqué : - en prévention des hémorragies à la suite d'une chirurgie, afin de diminuer les saignements ; - en traitement et prévention des hémorragies récurrentes, fréquentes et/ou abondantes (très utilisé par exemple pour le saignement de nez) ; - en traitement d'un saignement aigu (comme par exemple un saignement de nez) ; - en cas de laryngite avec enrouement et sensation de gorge à vif (cette laryngite aura tendance à s'aggraver le soir) ; - en cas de toux sèche, rauque pouvant entraîner la sensation de brûlure au niveau du thorax ; - dans la gastro-entérite du nourrisson associée à des vomissements (notamment chaque fois que l'enfant va boire de l'eau froide) ; - en cas de vertiges (notamment chez la personne âgée) ; - en prévention du risque d'accidents vasculaires cérébraux ; - en cas de troubles de la circulation veineuse au niveau des jambes ; - en cas de mal de tête (provoqué par la chaleur) avec sensation de congestion à la tête ; - dans l'insuffisance cardiaque, en complément du traitement allopathique de fond ; - en prévention des hémorragies rétiniennes ou des récidives ; - en cas de troubles gynécologiques : ménorragie (règles anormalement abondantes et prolongées), métrorragies (saignement génital survenant en dehors des règles) ; - en cas de douleurs très fortes aux gencives (aussi bien en prévention qu'en traitement) ; - pour prévenir des complications vasculaires du diabète ; - chez des individus qui alternent un état d'excitation (agitation, gaieté, émotivité, parle beaucoup...) avec une phase dépressive (fatigue, démotivé pour travailler, tristesse, pleurs, ne parle plus,...) ; - dans les douleurs articulaires qui sont particulièrement plus sensibles en cas de temps orageux.

Quand et comment le prendre ?

Ce médicament homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. En prévention des saignements consécutifs à une intervention chirurgicale : Phosphorus 15 CH (diminue les saignements) : 5 granules tous les matins durant la semaine avant l'intervention. Phosphorus peut être associé à China rubra 5 CH : 5 granules 3 fois par jour durant la semaine qui précède l'intervention. En traitement et prévention des hémorragies récurrentes, fréquentes et/ou abondantes (saignements de nez par exemple) : Phosphorus 15 CH : 5 granules les lundis, mercredis et vendredis durant 3 mois. En cas de saignements dans la journée, il est nécessaire de renouveler la prise de granules. En traitement d'un saignement aigu (saignement de nez) : Phosphorus 15 CH : 5 granules toutes les 10 minutes, puis espacer les prises avec l'amélioration. En cas de laryngite, de toux sèche et rauque : prendre Phosphorus 9 CH : 5 granules le matin et le soir pendant quelques jours. La prise de 5 granules peut être renouvelée au moment des quintes de toux. Dans les gastro-entérites du nourrisson accompagnées de vomissement : Phosphorus 9 CH : 5 granules 3 fois par jour pendant 3 jours. Bien entendu, il est préférable de consulter un médecin si l'état de l'enfant ne s'améliore pas rapidement. En cas de vertiges (plus particulièrement des personnes âgées), en prévention du risque d'accidents vasculaires cérébraux, en cas de troubles de la circulation veineuse au niveau des jambes, en cas de mal de tête : Phosphorus 9 CH : 1 dose chaque semaine (le même jour) pendant 6 mois. Dans l'insuffisance cardiaque et en complément du traitement établi par le cardiologue : prendre Phosphorus 9 CH : 5 granules chaque jour. En prévention des hémorragies rétiniennes ou des récidives : prendre Phosphorus 9 CH : 1 dose chaque semaine (le même jour) pendant 6 mois. En cas de troubles gynécologiques (ménorragie, métrorragies) : Phosphorus 15 ou 30 CH : 1 dose chaque semaine (le même jour). De plus, prendre 5 granules au moment des troubles. En traitement des douleurs aux gencives : Phosphorus 15 CH : 5 granules toutes les 10 minutes, puis espacez les prises avec l'amélioration. Pour prévenir ces douleurs récurrentes aux gencives : Phosphorus 15 CH : 5 granules les lundis, mercredis et vendredis durant 3 mois. De plus, en cas de douleurs dans la journée, il est nécessaire de renouveler la prise de granules. Pour prévenir des complications vasculaires du diabète : Phosphorus 15 CH : 1 dose chaque semaine (le même jour) pendant 6 mois. Chez les individus qui alternent un état d'excitation avec une phase dépressive : Phosphorus 30 CH : 1 dose chaque semaine (le même jour) pendant 4 mois environ. En cas de douleurs articulaires aggravées en période orageuse : Phosphorus 15 CH : 1 dose chaque semaine (le même jour).

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

Le conseil de votre pharmacien

En l'absence d'amélioration rapide, il est préférable de consulter un médecin.

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis