Homéopathie

PETROLEUM OU OLEUM PETRAE ALBUM

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations - Suppositoires
Nom : Petroleum. Autre dénomination possible : Oleum petrae album
Indications thérapeutiques :

Origine de la souche Homéopathique

Ce remède est une dilution homéopathique du pétrole. C’est un liquide incolore à jaune pale avec une odeur caractéristique, pratiquement insoluble dans l’eau.

A quoi sert-il ?

Ce remède d’action limitée a plusieurs indications.

  • Il s’utilise dans le mal des transports aggravé par l’odeur d’essence ou celle des pots d’échappements des voitures.

  • Il est également prescrit dans les nausées de la nuit et les diarrhées du jour, notamment après la consommation de chou.

  • Petroleum est également indiqué dans les affections dermatologiques de l’hiver ou lorsqu’elles sont causées par le froid (engelures, crevasses, gerçures, eczéma..). Les lésions sèches ou suintantes démangent et sont douloureuses. La peau est généralement épaissie.

Quand et comment le prendre ?

  • Pour la prévention du mal des transports, Petroleum se prend en 5 CH, 3 à 5 granules le matin, le midi et le soir, la veille et le jour du départ. Si les symptômes apparaissent, ce même remède peut être pris toutes les 30 minutes, jusqu’à amélioration des nausées et des vomissements.

  • Pour les affections cutanées, il faut prendre 3 à 5 granules matin et soir de Petroleum en 9 CH.

 

Ce remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d'eau.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

La première dilution délivrée est la 2 CH. Cette souche homéopathique est présente dans la spécialité Cocculine en 4 CH, spécialement conçue pour le mal des transports.

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

 

Le conseil de votre pharmacien

Pour le mal des transports, il existe quelques astuces pour faciliter le trajet. Ces conseils sont disponibles dans l’article consacré au mal des transports.

Pour les affections cutanées, il est possible d’associer une crème hydratante pour prévenir les lésions sèches. Il est également conseiller de protéger les lésions vis-à-vis des agents extérieurs agressifs (produits ménagers, froid…). Si les lésions s’aggravent ou ne sont pas soulagées au bout de quelques jours de traitement, il convient d’aller consulter son médecin pour s’assurer du caractère bénin de l’affection.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 


À lire aussi

Comment soigner le mal des transports par l'homéopathie ?

Soigner les diarrhées aigües par l'homéopathie

Soigner l’eczéma avec les plantes

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis