Homéopathie

LACHESIS MUTUS

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
154 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations - Suppositoires
Nom : LACHESIS MUTUS
Indications thérapeutiques : Acné, Allergie, Asthme, Céphalée migraine, Eczéma, Hémorroïde, Infection, Insolation, Ménopause, Trouble du comportement, Trouble gynécologique

Origine de la souche Homéopathique

Lachesis mutus est un serpent d'Amérique centrale et du Sud, de la famille des Viperideae. C'est parce qu'il se déplace en silence qu'il est appelé ainsi : Lachesis mutus ou " Lachesis muet ". La teinture mère est préparée à partir du venin.

A quoi sert-il ?

Lachesis mutus est une souche homéopathique fréquemment prescrite :

  • en cas de troubles des cycles menstruels chez la femme tels que : le syndrome prémenstruel (c'est un désordre se produisant les jours précédants les règles chez certaines femmes, caractérisé par une prise de poids, un gonflement douloureux des seins, des maux de tête, les jambes lourdes, des éruptions cutanées ou d'herpès et par des troubles du comportement : nervosité, anxiété, agressivité, émotivité, dépression...), des douleurs pelviennes au moment des règles (ce sont des dysménorrhées), des règles peu abondantes, un allongement de l'intervalle qui sépare les règles (ou spanioménorrhée), une absence de règles de plus de trois mois se produisant chez une femme jusque-là normalement réglée (on parle alors d'aménorrhée secondaire) ;

  • en période de ménopause ;

  • dans des troubles divers (qui seront plus importants juste avant et pendant la ménopause) comme : l'apparition facile de bleus sous la peau, des bouffées de chaleur, les joues rouges, la crainte de la chaleur, une sensation de gonflement généralisé, des palpitations, une intolérance au toucher et à toute constriction (surtout au niveau du cou) obligeant souvent à ouvrir ou desserrer les vêtements, des maux de tête (essentiellement localisés à gauche), des angoisses, alternance d'excitation exubérante et de dépression, des soupirs, une tendance à rêver de mort ou de serpents ;

  • dans les états d'infection grave et de suppurations aiguës, lorsque que l'on retrouve : une hypersensibilité au toucher, des douleurs battantes, une coloration violacée de la région touchée, et une suppression brusque d'un écoulement purulent ;

  • en cas d'hémorroïdes pourpres, avec des douleurs battantes ;

  • en cas de rhume allergique (soulagé quand le nez coule), de sinusites (douloureuses quand l'écoulement s'arrête), d'angines (à gauche, avec des douleurs battantes, une gorge violacée et une difficulté à avaler un liquide chaud), ou en cas d'otites ;

  • en cas de trouble de l'humeur ou du comportement ;

  • en cas de crise de jalousie ;

  • dans l'acné rosacé, ou un eczéma (qui sera hypersensible au toucher, rouge,...) ;

  • dans l'asthme : lorsque celui est aggravé à l'endormissement ou au réveil, ou lors de l'arrêt d'un écoulement (par exemple lors d'un rhume avec un nez qui ne coule plus) ;

  • en cas d'insolation ;

  • en cas de maux de tête ou de migraine soulagée par un saignement de nez.

 

Quand et comment le prendre ?

Ce médicament homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue.

 

  • Dans la perturbation des cycles menstruels, en période de ménopause ou lors des troubles liés à la ménopause cités précédemment, deux schémas de prescription sont possibles :

    • Lachesis mutus 7-9 CH ou 15-30 CH : 5 granules par jour (en cas de symptômes marqués ou de douleurs importantes) ou 1 dose par semaine ; si les douleurs sont importantes : 5 granules 2 à 3 fois par jour.

    • Ou prescrire selon la technique des doses en échelle : 1 dose 9 CH le 20ème jour du cycle, 1 dose 15 CH le 21ème jour, et 1 dose 30 CH le 22ème jour.

 

  • Dans les états d'infection grave et de suppurations aiguës : utiliser Lachesis mutus de 7 à 30 CH, seul ou en association avec un antibiotique, 5 granules 6 fois par jour, puis espacer les prises avec l'amélioration.

  • Dans les hémorroïdes : Lachesis mutus 7 ou 9 CH : 5 granules 6 à 8 fois par jour.

  • En cas de rhumes, de sinusites, d'angines ou d'otites, dans leur phase aigüe : Lachesis mutus de 7 ou 9 CH : 5 granules 2 à 6 fois par jour. Si chronicité (un rhume allergique par exemple) : Lachesis mutus de 7 ou 9 CH : 5 granules 2 fois par jour ou 1 dose par semaine.

  • Dans les troubles du comportement (angoisse, soupir, alternance d'excitation loquace et de dépression, jalousie, méfiance, rêve de mort ou de serpents) ou en cas de crise de jalousie : Lachesis 30 CH : 5 granules matin et soir pendant 1 mois.

  • Dans l'acné rosacé, ou en cas d'eczéma : Lachesis mutus 9 CH : 5 granules par jour pendant 3 mois.

  • En traitement de fond de l'asthme : Lachesis mutus 9 CH : 5 granules le soir ; ou Lachesis mutus 15 CH : 1 dose tous les 15 jours pendant 3 mois.

  • En cas d'insolation ou en cas de maux de tête ou de migraine soulagée par un saignement de nez : Lachesis mutus 7 CH : 5 granules tous les 3 heures, puis espacer avec l'amélioration.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

 

Le conseil de votre pharmacien

Lachesis mutus est une souche homéopathique à utiliser lorsque l'on a les modalités suivantes :

  • aggravation de l'état par tout ce qui est suppression ou retard d'un flux pathologique ou physiologique (ex : avant les règles, une sinusite gauche sera très douloureuse si elle ne coule pas), mais aussi par le sommeil, le toucher, la chaleur et la constriction ;

  • par contre, observation d'une amélioration par l'apparition d'un écoulement physiologique (règles) ou pathologique (suppuration ou saignement de nez).

Dans toutes les indications citées, il est recommandé de consulter un médecin en l'absence d'amélioration rapide.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

 

À lire aussi

Comment soigner le rhume par l'homéopathie ?

Soigner les hémorroïdes par l'homéopathie

Traiter l'acné avec l'homéopathie

Soigner l’eczéma avec les plantes

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
154 avis