Homéopathie

FOLLICULINUM

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
77 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Triturations
Nom : FOLLICULINUM
Indications thérapeutiques : Syndrome prémenstruel

Origine de la souche Homéopathique

Ce remède est préparé à partir de cristaux de folliculine encore appelée oestrone (hormone oestrogénique). Cette hormone est sécrétée par les ovaires. Elle permet la prolifération de la muqueuse utérine. Elle est également responsable des caractères sexuels féminins.

A quoi sert-il ?

  • Ce remède d’action limitée s’utilise essentiellement dans le syndrome prémenstruel. Il est donc indiqué dans toutes les douleurs prémenstruelles (migraines, maux dans le bas ventre…), dans les dépressions et tensions nerveuses précédant les règles.

  • Il est également prescrit dans les douleurs et les tensions mammaires de la seconde partie du cycle.

  • Il trouve également sa place le traitement des troubles fonctionnels gynécologiques lors d’un déséquilibre oestroprogestatif.

Quand et comment le prendre ?

  • Folliculinum se prend généralement en dilution moyenne ou haute (9-15 CH) selon le niveau de similitude entre les symptômes et le remède. Lors du symptôme prémenstruel, il se prend trois à quatre jours avant l’apparition des symptômes. Il faudra le répéter plusieurs cycle de suite.

  • Pour les troubles fonctionnels, folliculinum se prend en 15 CH, 1 dose les 10e et 20e jours d’un cycle normal.

 

Ce remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d'eau.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Cette souche est inscrite sur la liste II mais elle ne nécessite pas d’ordonnance à partir de la dilution 2 CH. La première dilution délivrée est la 3 DH. Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul.

Le conseil de votre pharmacien

Pour limiter le syndrome prémenstruel, il faut éviter tous les excitants (café, thé…) et avoir une bonne hygiène de vie, notamment bien respecter son rythme de sommeil et avoir une activité physique régulière. Si le syndrome prémenstruel se manifeste également par de la rétention hydrosodée (prise de poids, seins sensibles, jambes lourdes…), il faudra éviter tout apport excessif de sel (éviter de resaler les plats, les plats préparés, crustacées…).

Si les douleurs sont importantes et systématiques, il est important d’en parler à votre médecin traitant pour exclure toute pathologie gynécologique.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

 

À lire aussi

Le guide des souches homéopathiques

Homéopathie : Questions - réponses

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
77 avis