Homéopathie

COLCHICUM AUTUMNALE

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/10/2014
3 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses
Nom : COLCHICUM AUTUMNALE
Indications thérapeutiques : Syndrômes digestifs accompagnés d’un état nauséeux

Origine de la souche Homéopathique

La Colchique est une plante herbacée vivace qui fleurit à l’automne dans les prés humides d’Europe.

La Teinture Mère est issue du bulbe et contient principalement un alcaloïde toxique : la Colchicine

A quoi sert-il ?

  • En gastro-entérologie :

    • En cas de troubles digestifs :
      Soit de type « dyspepsie » avec une langue saburrale (blanche), des brûlures d’estomac, un météorisme important, des nausées ou des vomissements ; symptômes associés à une sensation de froid.
      Soit de type «  entérocolite » avec des selles impérieuses, sanguinolentes, contenant du mucus.

    • En cas de nausées après un traitement d’antimitotiques (chimiothérapie)
       

  • En obstétrique :
    Dans les nausées de la grossesse.

Quand et comment le prendre ?

Le remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe.

Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue.

 

  • En gastro-entérologie :

    • dans les dyspepsies et entérocolites : en 7CH, deux à trois fois par jour

    • dans les nausées de la chimiothérapie : en 15CH, cinq granules à la demande
       

  • En obstétrique :

    En 7CH, deux à trois fois par jour

 

Grossesse & allaitement

 Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose.

 

Le conseil de votre pharmacien

En raison de sa toxicité, cette souche est inscrite sur la liste II des substances vénéneuses. La 1ère dilution délivrée sans prescription médicale est 1DH.

En homéopathie, COLCHICUM AUTUMNALE est inefficace dans la crise de goutte. Dans ce cas, la phytothérapie ou l’allopathie sont plus appropriées.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/10/2014
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis