Homéopathie

CAMPHORA

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
3 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses - Gouttes - Ampoules Buvables - Triturations
Nom : Camphora
Indications thérapeutiques : Rhume, Anxiété

Origine de la souche Homéopathique

Ce remède est fabriqué à partir du camphre naturel, obtenu par distillation du bois de camphrier. C’est une poudre blanche agglomérée en amas friables. Il se caractérise par son odeur particulière et pénétrante.

A quoi sert-il ?

  • C’est un remède d’action limitée indiqué principalement dans le début d’un rhume banal. Son indication se caractérise par sa brutalité d’apparition et par sa sensation de fraicheur de l’haleine et de l’air inspiré. Il correspond également à l’obstruction nasale du rhume débutant.

  • Il est également utilisé lors de malaise, de faiblesse soudaine (chute de pouls et de la tension). Ce mal être est accompagné d’une impression générale de froid, il peut y avoir des sueurs froides et une certaine anxiété.

Quand et comment le prendre ?

  • Ce remède a toute son importance dans la prise précoce du rhume. En effet, il faut prendre Camphora 5 CH dès le premier frisson et les premiers symptômes du rhume, à la posologie de 5 granules toutes les heures et à espacer selon améliorations.

  • Dans les malaises, 1 dose de Camphora de 9 CH peut être pris dès la sensation de froid.

 

Ce remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d'eau.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

La première dilution délivrée est la 1 CH. Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. Les triturations en poudre orale contiennent du lactose seul. Les teintures mères (TM), les gouttes buvables et les ampoules sont des solutions hydro-alcooliques.

 

Le conseil de votre pharmacien

En cas de rhume, l’indication de Camphora est très fugace, il est important de l’avoir à disposition dès les premiers symptômes.

Si le rhume est déclaré, il faut s’orienter vers les remèdes homéopathiques symptomatiques pour avoir une action curative. Par exemple, la spécialité Coryzallia (médicament homéopathique associant plusieurs souches homéopathiques contre le rhume : allium cepa, sabadilla, kalium bichromicum, pulsatilla, gelsemium) peut être prise en relais de Camphora ou en alternance dès les premiers symptômes.

S’il n’y a pas d’amélioration au bout de quelques jours ou s’il y a une fièvre importante, il faut aller consulter son médecin.

Pour les malaises brutaux, il convient d’aller consulter son médecin, pour exclure toutes pathologies graves.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

 

À lire aussi

Comment soigner le rhume par l'homéopathie ?

Comment soigner la toux avec l'homéopathie ?

Le guide des souches homéopathiques

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis