Homéopathie

BELLADONNA

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
95 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses
Nom : BELLADONNA
Indications thérapeutiques : Angine, Bouffée de chaleur, Brûlures, Céphalée migraine, Congestion, Fièvre, Hoquet, Hypertension, Inflammation, Insolation, Otite, Sécheresse des muqueuses, Trachéite, Trouble du comportement

Origine de la souche Homéopathique

A quoi sert-il ?

Belladonna est une souche homéopathique particulièrement indiquée :

  • dans toutes les fièvres aiguës (d'origine diverse),

  • en cas de rhinopharyngite, trachéite, angines, otite

  • en cas d'éruption cutanée rouge et étendue,

  • en cas de céphalée (mal de tête)

  • en cas d'insolation, de brûlure du 1er degré,

  • en cas de hoquet,

  • en cas de bouffées de chaleur liées à la ménopause,

  • en cas de poussées hypertensives avec céphalées,

  • en cas de conjonctivite avec sècheresse oculaire, mais aussi en cas d'orgelet, ou encore d'intolérance des lentilles de contact par sècheresse de la conjonctive.

 

L'utilisation de Belladonna dans ces indications est confirmée par la présence seule ou associée :

  • de signes de l'inflammation : rougeur, chaleur, douleur au toucher et œdème,

  • de signes de sécheresse des muqueuses : bouche sèche, conjonctive sèche, nez sec,

  • de signes de congestion : visage rouge, vertiges, palpitations, sueurs, mal de tête,

  • de troubles du comportement : hypersensibilité à la lumière ou au froid, fièvre avec délire, hallucination, convulsions, alternance d'états agités et abattus.

Quand et comment le prendre ?

Le remède homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue.

 

  • En cas de maladies infectieuses ou en cas de céphalée, il faut toujours penser à Belladonna. Belladonna 4 à 9 CH, 5 granules toutes les 1 à 2 heures selon l'intensité de la pathologie, puis espacer les prises en fonction des améliorations. Plus l'individu présentera des signes de congestion (rougeur, chaleur, douleur, œdème), des pulsations, une sueur importante, plus la dilution à utiliser sera élevée.

  • En cas de fièvre avec délire : Belladonna à 15 à 30 CH : 5 granules toutes les 10 à 15 minutes.

  • En cas d'insolation : Belladonna 9 CH : 5 granules toutes les heures, puis espacer les prises avec l'amélioration. Traitement pour 24 heures.

  • En cas de poussées hypertensives, de bouffées de chaleur : Belladona 9 CH : 5 granules par jours pendant 3 mois.

  • En cas de pathologies oculaires : Belladonna 5 CH : 5 granules 6 fois par jour, puis diminuer au fur et à mesure des améliorations. Le traitement sera de 4 jours en cas de conjonctivite aiguë, et de 6 mois pour une sècheresse oculaire.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose

Le conseil de votre pharmacien

Belladonna est systématiquement à utiliser dès lors que l'affection est d'apparition brutale avec sècheresse des muqueuses, sensation de chaleur au visage, et une douleur pulsatile.

De même, il faut penser à Belladonna dès la présence des signes inflammatoires : rougeur, chaleur, douleur et œdème.

Belladonna sera toujours efficace dans les cas de fièvre avec des sueurs abondantes et une soif variable. En fonction du type de soif, ce médicament peut être associé à une autre souche homéopathique :

  • si la soif est vive pour de grandes quantités d'eau froide, penser à Bryonia alba,

  • si la soif est vive pour de petites quantités répétées, penser à Arsenicum album,

  • si absence de soif, on associera plutôt Apis mellifica , et/ou Gelsemium sempervirens.

Enfin, Belladonna est une souche indiquée dans les poussées hypertensives et les céphalées liées à une hypertension artérielle. Pour ce type de sujet, un contrôle régulier de sa tension artérielle, des mesures hygiéno-diététiques et un suivi médical sont recommandés.La prise de ce médicament homéopathique pour l'hypertension ne doit pas exclure le traitement classique qui a pu être institué par votre cardiologue ou votre médecin traitant.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

 

À lire aussi

L'homéopathie, quelques précisions...

Homéopathie : Questions - réponses

Soigner les insolations par l'homéopathie

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
95 avis