Homéopathie

ALLIUM CEPA

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
243 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : Granules - Doses
Nom : ALLIUM CEPA
Indications thérapeutiques : Rhinite allergique, Rhinite infectieuse

Origine de la souche Homéopathique

C'est l'oignon. La teinture mère est préparée à partir du bulbe.

A quoi sert-il ?

  • Allium cepa est principalement indiqué en cas de rhinites allergiques ou infectieuses. Ces affections (sensibles à Allium cepa) sont caractérisées par de nombreux éternuements, un écoulement clair, abondant, limpide, brûlant, coulant goutte à goutte, et par un picotement oculaire accompagné d'un larmoiement non irritant. Ces symptômes s'associent souvent à une toux rauque douloureuse (sensation de déchirure ou d'écorchure) qui incite le malade à se comprimer le larynx avec la main.

Quand et comment le prendre ?

Ce médicament homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue.

 

  • En cas de rhinites infectieuses : Allium cepa 9 CH : 5 granules toutes les 2 heures pendant 3 jours. Puis espacer les prises selon les améliorations.

  • En traitement de fond des sujets allergiques qui présentent les signes du médicament en période de crise : Allium cepa 9 ou 15 CH : 5 granules tous les jours, à commencer 1 mois avant la période critique de pollinisation.

Grossesse & allaitement

Ce médicament peut être utilisé au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Particularité

Les granules et les doses globules sont à base de saccharose et de lactose. 

 

Le conseil de votre pharmacien

En cas de syndrome allergique, Allium cepa peut être associé à d'autres souches : Apis mellifica, Sabadilla officinarum, Pollens, Poumon histamine.

En cas de syndrome inflammatoire et d'infection, Allium cepa est plutôt à associer à : Nux vomica, Dulcamara, Aconitum napellus.

Il faut également tenir compte du facteur déclenchant du rhume :

  • si c'est un froid sec à l'origine : utiliser Aconitum napellus,

  • si c'est un froid humide : prendre Dulcamara,

  • si c'est plutôt un courant d'air : Nux vomica.

 

Sources

Homéopathie, Thérapeutique et Matière Médicale, CD-Rom édition 2005, éditeur : CEDH.

 

 

À lire aussi

Comment soigner l'allergie par l'homéopathie

Comment soigner le rhume par l'homéopathie ?

 

 

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
243 avis