Aromathérapie

Romarin à camphre

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Huile Essentielle : Huile essentielle de Romarin à camphre
Nom Latin : Rosmarinus officinalis CT camphre
Partie Distillé : la sommité fleurie
Molécule Aromatique Principale : camphre (bornéone), 1,8 cinéole, monoterpènes

Déscriptif de la plante

Poussant à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, le romarin, Rosmarinus officinalis, est un arbrisseau de la famille des Lamiacées (Labiées). Il possède de nombreuses vertus phytopharmaceutiques, mais c’est aussi une herbe condimentaire et une plante mellifère (le miel de romarin est très réputé), ainsi qu’un produit fréquemment utilisé en parfumerie. Son nom signifie en latin, mot à mot, “rosée de mer“ car il pousse spontanément au bord de la mer, mais selon la tradition évangélique “Romarin“ signifie “Rose de Marie“ (Rosemary en anglais).

A quoi sert-elle ?

  • Douleurs musculaires, crampes, rhumatismes, arthroses +++

  • Hypertension cérébrale, faiblesse cardiaque +++

  • Facilite la digestion et le travail du foie, hypercholestérolémies +++

  • Facilite les règles (Aménorrhées, oligoménorrhées) +++

  • Crise de goutte +++

  • Surcharge pondérale, adiposités +++

  • Diurétique, Lithiases rénales et vésiculaires ++

 

+ = conseillé ++ et +++ = recommandé ++++ et +++++ = vivement conseillé

Quand et comment la prendre ?

 

 

Voie externe : pour les douleurs rhumatismales et spastiques, quelques gouttes de cette H.E.C.T + une H.V. noisette à appliquer plusieurs fois sur les zones douloureuses.

 

 

 

 

HE = huile essentielle HV = huile végétale

Grossesse & allaitement

Déconseillé pendant la grossesse.

Toxicité

A utiliser avec précaution. Interdit chez les bébés et les enfants ainsi qu'en en cas de tension élevée ou d’épilepsie chez les adultes.

Le conseil de votre pharmacien

Pour les crampes musculaires, appliquer localement 2 gouttes de l’H.E.C.T de Romarin à camphre + 2 gouttes de l’H.E.C.T de Gaulthérie couchée + 10 gouttes de l’H.V. de Noisette.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis