Aromathérapie

Marjolaine à coquilles

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
65 avis
GÉNÉRALITÉ
Huile Essentielle : Huile essentielle de Marjolaine à coquilles
Nom Latin : Origanum majorana
Partie Distillé : la sommité fleurie
Molécule Aromatique Principale : terpinene-4-ol, monoterpénol

Déscriptif de la plante

Originaire d'Afrique du Nord, cette plante vivace odorante présente des feuilles ovales vert foncé et de petites fleurs blanches. Froissées, les feuilles dégagent un arôme puissant sucré, épicé, qui est unanimement apprécié. La marjolaine à coquilles fournit une huile essentielle précieuse pour toute maladie dont l'origine nerveuse est clairement établie. Dans ces situations, elle reste un produit incontournable car elle rétablira le terrain du patient en équilibrant les déviances nerveuses.

A quoi sert-elle ?

  • Bronchite, sinusite, rhinopharyngite +++

  • Dystonies neurovégétatives de tout type : ++++

    • respiratoire : dyspnée, toux spasmodique

    • cardio-vasculaire : hypertension, palpitations, extrasystoles

    • digestif : aérophagie, dyspepsie, flatulence, gastrite

    • sexuel : obsession,

    • éréthisme nerveux : hyperkinésie, stress, angoisse, dépression, vertiges, irritabilité, agitation

  • Crampes et contractures musculaires +++

  • Lumbago, sciatique, rhumatisme +++

 

+ = conseillé ++ et +++ = recommandé ++++ et +++++ = vivement conseillé

Quand et comment la prendre ?

 

 

Voie interne : pour toutes les dystonies nerveuses, 2 gouttes H.E.C.T. 2 à 3 fois par jour dans du miel, de l'huile d'olive ou sur un sucre de canne, sous la langue.

 

 

 

 

 

Voie externe : pour les indications nerveuses, 3 gouttes H.E.C.T. + 5 gouttes H.V. noisette sur la voûte plantaire, la face interne des poignets, sur le plexus solaire (à répéter au besoin) et en applications locales pour toutes les autres indications.

 

 

 

HE = huile essentielle HV = huile végétale

Grossesse & allaitement

Déconseillé chez la femme enceinte.

Toxicité

Aucune aux doses thérapeutiques.

Le conseil de votre pharmacien

Parce que la peau subit également les conséquences du stress et engendre le vieillissement du tissu cutané, vous pourrez introduire 1 goutte de cette huile essentielle dans une dose de lait démaquillant.

Sources

L'aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, D. Baudoux, éditions Amyris, 2010.

Huiles essentielles chémotypées, A. Zhiri, D. Baudoux, ML Breda, éditions Inspir, 2009.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
65 avis