Aromathérapie

Cajeput

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
14 avis
GÉNÉRALITÉ
Huile Essentielle : Huile essentielle de Cajeput
Nom Latin : Melaleuca cajuputii
Partie Distillé : la feuille
Molécule Aromatique Principale : l1,8 cinéole, limonène

Déscriptif de la plante

Le cajeput ou cajeputier est un arbre aromatique originaire d'Inde dont l'écorce est blanche et détachable. Le nom de “Cajeput“ provient du malais et signifie “arbre blanc“.Ce grand arbre vigoureux et robuste pousse à l'état sauvage en Extrême-Orient, en Indonésie et en Australie. Il appartient au genre Melaleuca et à la famille des Myrtaceae, famille d'arbres et de plantes utiles en aromathérapie. Le cajeput est proche du tea-tree et du niaouli, mais il est plus simple à utiliser, car on en obtient une huile essentielle assez douce.

A quoi sert-elle ?

  • Infections respiratoires et ORL +++

  • Varices, hémorroïdes +++

  • Herpès ++

  • Protection cutanée avant l'application de la radiothérapie ++

 

+ = conseillé ++ et +++ = recommandé ++++ et +++++ = vivement conseillé

Quand et comment la prendre ?

 

 

Voie interne : 2 gouttes dans du miel, H.V. olive ou sur un sucre de canne sous la langue.

 

 

 

 

 

 

Voie externe : 2 à 3 gouttes + 2 gouttes d'H.V. noisette en application locale sur le cou et la poitrine

 

 

 

 

 

 

ou en diffusion en mélangeant 5 gouttes d'HV de Cajeput avec 5 gouttes d'HE d'Eucalyptus globulus et 30 gouttes d'HE de Pin des montagnes en cas d’infections ORL, bronchites et grippe.

 

 

 

 

HE = huile essentielle HV = huile végétale

Grossesse & allaitement

Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 8 ans.

Toxicité

Aucune aux doses thérapeutiques.

Le conseil de votre pharmacien

Le cajeput avec l'H.V. de calophylle inophylle s'utilise en application locale dans le cas d'hémorroïdes et de varices.

Sources

L'aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, D. Baudoux, éditions Amyris, 2010.

Huiles essentielles chémotypées, A. Zhiri, D. Baudoux, ML Breda, éditions Inspir, 2009.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
14 avis