La chromatothérapie®, une thérapie controversée

Les principes de la chromatothérapie
0 avis

Projeter des lumières colorées sur le corps permettrait de traiter certaines maladies attestent les adeptes de la chromatothérapie®. Une discipline sans fondement scientifique qui relèverait plutôt du charlatanisme. Explications.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/08/2017

Qu’est-ce que la chromatothérapie® ?

D’après son fondateur, la chromatothérapie®(aussi appelée “chromathérapie” ou, “chromothérapie”), est une méthode « scientifique » qui permet d’utiliser de façon rationnelle les rayonnements colorés. Chaque couleur provoquerait un effet biologique et psychique de façon constante sur un organisme vivant grâce à la longueur d’onde qu’elle émet. En pratique, il s’agit de projeter de la lumière colorée sur une partie du corps, au niveau des yeux ou sur les points d’acupuncture en fonction de l’effet désiré. Elle pourrait ainsi traiter l’arthrose, l’arthrite, l’herpès, les tendinites et le zona, notamment.
Sauf qu’aucune étude scientifique indépendante ne permet de valider cette théorie. Il existe bien l’une ou l’autre étude scientifique qui s’est intéressée à cette discipline mais aucune d’elles n’a permis de corroborer cette théorie. Il serait donc tout à fait déraisonné de laisser tomber la médecine traditionnelle au profit de celle-ci. La chromatothérapie® n’est d’ailleurs pas reconnue en France par l’Académie Nationale de Médecine.

 

Chromatothérapie : quid de la photothérapie et de la luminothérapie ?

Le problème de ce type de thérapie alternative comme la chromatothérapie®, c’est qu’elle discrédite d’autres thérapies basées sur des principes qui peuvent paraître similaires mais qui sont eux fondés scientifiquement. Telles que la photothérapie et la luminothérapie, par exemple.

  • La photothérapie

La photothérapie est un traitement scientifiquement prouvé qui utilise la lumière ou des rayonnements du spectre solaire comme les rayons ultraviolets pour traiter certaines affections : le psoriasis et le vitiligo, par exemple. Elle permet aussi de soigner la jaunisse du nourrisson en agissant directement au niveau de la peau sur la bilirubine - le pigment jaune caractéristique de cette maladie du nourrisson - et en le rendant plus facile à éliminer. Plus précisément, elle utilise une lumière bleue intense, sans rayons ultraviolets.

  • La luminothérapie

La luminothérapie est quant à elle indiquée pour soulager les symptômes de la dépression saisonnière. Pour ce faire, elle agit sur des récepteurs de l’œil reliés aux structures cérébrales qui contrôlent l’horloge biologique. Et pour cause, c’est quand cette horloge est perturbée par le manque de soleil et donc de luminosité en hiver que la dépression saisonnière survient. Idéalement, la luminothérapie doit être réalisée chaque jour pendant quelques semaines.

 

L’influence des couleurs sur le moral

S’il n’y a aucune preuve que les rayonnements colorés de la chromatothérapie® soient un traitement médical efficace, il semblerait toutefois que les couleurs qui nous entourent agissent sur notre moral. Dans le cadre d’une étude, des chercheurs ont ainsi observé l’influence de la couleur de la lumière ambiante sur la manière dont le cerveau traite des stimulations émotionnelles. Résultat : les réactions observées étaient plus importantes en présence de lumière bleue que de lumière verte. D’ailleurs, les spécialistes de la décoration n’hésitent pas à tenir compte de la signification des couleurs pour affiner leurs choix !  

  • Le bleu est souvent associé au calme et chasserait le stress.

  • Le vert apaiserait et encouragerait.

  • Le jaune favoriserait la concentration et l’organisation.

  • L’orange chasserait les idées noires et stimulerait la bonne humeur.

  • Le rouge stimulerait la créativité et est associé à la joie et à la passion.

  • Le violet permettrait de combattre l’insomnie et de calmer les excitations nerveuses.


Bien entendu, il n’existe pas de définition universelle pour la signification des couleurs puisque ce que l’on ressent devant telle ou telle couleur reste très personnel. Il ne s’agit là que de pistes à étoffer à l’aide de ses goûts et de sa sensibilité.    

 

Des couleurs dans l’assiette

Enfin, au quotidien, pensez à composer des assiettes les plus colorées possibles. En effet, ce sont généralement les vitamines et minéraux qui donnent les couleurs aux fruits et légumes. Plus vous avez de couleurs dans votre assiette, plus sa composition en vitamines et minéraux sera variée.

À lire aussi
La luminothérapie et le blues hivernal : mode d’emploi

Source
Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale.
Vandewalle, G. et al., Proc Natl Acad Sci U S A. 2010 Nov 9;107(45):19549-54. doi: 10.1073/pnas.1010180107. Epub 2010 Oct 25.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/08/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les principes de la naturopathie
On compterait en France à peu près 2.000 naturopathes, une profession qui existe depuis une trentain…
Soigner l'arthrose en cures thermales
Chaque année, près de 400.000 Français suivent une cure thermale pour traiter leurs problèmes d’arth…
Les vertus préventives de la gelée royale
Le remède serait-il dans la ruche ? La gelée royale est en tout cas très prisée pour renforcer le sy…