Coups, bleus, brûlures ou égratignures ? Le réflexe huiles essentielles

0 avis

Que l’on soit adepte du jardinage, du bricolage, des balades en forêt ou des sports de plein air, un incident est vite arrivé. Avez-vous déjà pensé à glisser quelques huiles essentielles (HE) dans votre trousse à pharmacie ? Grâce à leurs propriétés antiseptiques, hémostatiques ou cicatrisantes, ces huiles peuvent soigner et soulager les petites blessures telles que bosses, bleus, coupures ou égratignures. Attention, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 8 ans.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/06/2018

Les huiles essentielles qui désinfectent

En cas de coupures ou d’égratignures, un réflexe avant toute chose : désinfecter la plaie. Pour cela, nettoyez la lésion avec de l’eau savonneuse, puis rincez abondamment à l’eau claire. Vous pouvez ensuite appliquer 1 à 2 gouttes pures d’HE de tea-tree (ou arbre à thé), un antiseptique, bactéricide, fongicide et antiviral naturel absolument incontournable.

 

Adieu les bleus avec l’HE d’hélichryse italienne

Anti-hématome et anticoagulante, l’HE d’hélichryse italienne (ou immortelle) est l’une des grandes stars de l’aromathérapie. Elle permet de résorber rapidement les hématomes et les bleus (par son action fibrinolytique) et de tonifier la circulation sanguine. Appliquez, le plus rapidement possible après le choc, 1 à 2 gouttes d’HE d’hélichryse italienne pure sur la zone concernée. Vous pouvez renouveler l’application 3 à 5 fois par jour. Attention cependant à ne pas employer cette HE sur une plaie ouverte, elle aggraverait le saignement. Par ailleurs, l’HE d’hélichryse italienne est contre-indiquée si vous prenez des anticoagulants. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Stop aux saignements grâce à l’aromathérapie

Vous avez pris soin de bien nettoyer votre la plaie et celle-ci continue de saigner ? Appliquez 2 gouttes d'HE de ciste ladanifère, et renouvelez 2 à 4 fois par jour si nécessaire. Son action antihémorragique, hémostatique et coagulante, aide à stopper le saignement. Elle peut s’utiliser pure, mais jamais sur une plaie étendue (supérieure à 4 ou 5cm). Pour soigner les petites coupures, vous pouvez aussi appliquer 1 goutte d’HE de géranium rosat, dont les propriétés antibactériennes et hémostatiques sont également très intéressantes.

 

L’HE de menthe poivrée contre les coups durs

Grâce à l’effet de froid qu’elle produit, appelé aussi « effet glaçon », l’HE de menthe poivrée soulage la douleur en cas de chocs. Appliquez-en 3 à 4 gouttes sur la zone douloureuse ou diluez-la pour des surfaces plus étendues ou des applications répétées. Attention à ne pas en mettre trop près de l’œil.
L’HE de millepertuis possède également de puissantes propriétés anti-traumatiques, en plus d’être cicatrisante, hémostatique et vulnéraire (qui guérit les plaies). En cas de coup ou de bosse, appliquez-en 2 gouttes, mélangées à 2 gouttes d’huile végétale de type huile d’amande douce.

 

Halte aux brûlures et aux piqûres avec l’huile essentielle de lavande aspic

Très efficace contre les brûlures et les piqûres d'insectes, l’HE de lavande aspic est à glisser dans toutes les trousses d’urgence, en cas d’activités de plein air. En effet, elle soulage et guérit de manière quasi instantanée les brûlures et les piqûres de guêpe. En cas de brûlure, appliquez 2 à 5 gouttes, trois fois par jour. En cas de piqûres d’insectes, appliquez directement 1 à 2 gouttes et renouvelez trois à quatre fois. Sur une piqûre de guêpe ou de méduse, appliquez-en 2 gouttes toutes les 5 minutes pendant une demi- heure. Dans tous les cas, demandez conseil à votre pharmacien, pour prendre connaissance de toutes les contre-indications, notamment concernant les femmes enceintes et les enfants.

 

À lire aussi

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?
Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles, connaissez-vous tous leurs bienfaits ?
 
Sources
Danièle Festy, Guide de poche d’aromathérapie, Éditions Leduc.s, 2016.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/06/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Huiles essentielles et bébé : quelques précautions
L’usage des huiles essentielles pour la santé du bébé est loin de faire l’unanimité. Aux huiles esse…
Les meilleures huiles essentielles contre les maux de dos
Lombalgie, sciatique, lumbago, arthrose cervicale…, les douleurs du dos représentent une des sources…
Les bénéfices des huiles essentielles
En diffusion ou en inhalation, dans le bain, en massage, en application locale, voire par voie orale…