Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les modes d'administration des huiles essentielles
5 avis

Les huiles essentielles peuvent s’appliquer, s’inhaler, voire s’avaler. Mais pas n’importe lesquelles et pas n’importe comment ! Petit résumé des différents modes d’usage de l’aromathérapie.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/02/2013

Respirer les huiles essentielles

C’est le mode d’utilisation le plus courant. Vous pouvez procéder de deux façons :

  • L’inhalation « sèche » consiste à appliquer une ou deux gouttes d’huile essentielle (HE) sur votre oreiller ou dans un mouchoir et d’en respirer les effluves. Ce mode de diffusion, simple et pratique, est particulièrement indiqué pour les infections ORL. Exemples : les HE d’eucalyptus et/ou de niaouli sont souveraines contre les nez bouchés.  

  • La diffusion dans l’air : pour purifier ou simplement parfumer l’atmosphère d’une pièce (l’HE de citron, par exemple), l’idéal est d’utiliser un diffuseur électrique. Sa particularité : afin de ne pas détruire les principes actifs des HE, il ne les chauffe pas à plus de 45°C. Vous pouvez également verser quelques gouttes d’HE dans une coupelle d’eau et la disposer sur un radiateur.

 

Appliquer les huiles essentielles

  • À quelques exceptions près, une huile essentielle ne s’applique jamais pure sur la peau ! Pour éviter les brûlures et autres effets secondaires indésirables, mélangez-la toujours avec une huile végétale (d’amande douce, d’huile de macadamia et d'arnica, etc.), en respectant la posologie conseillée dans la notice ou par un bon guide d’aromathérapie. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Massez la zone choisie en évitant les muqueuses et les yeux.

  • Si vous désirez prendre un bain parfumé, commencez par diluer votre huile essentielle dans une base lavante neutre. Rien de plus relaxant, par exemple, qu’un bon bain à l’HE de lavande vraie ! Attention toutefois, à ne pas mettre directement l’huile essentielle dans l’eau chaude, au risque de brûlures. Mélangez-là d’abord dans un disperseur ou achetez un produit de bain aux huiles essentielles déjà préparé.

 

« Manger » les huiles essentielles

Que ce soit pour soulager certains symptômes ou pour parfumer un plat, certaines huiles essentielles peuvent être avalées. Exemples :

  • L’HE de menthe poivrée facilite la digestion et soulage les ballonnements. Imbibez-en un comprimé neutre, et croquez-le, de préférence juste après le repas.

  • L’HE de marjolaine des jardins donne un agréable goût de thym aux volailles, poissons et autres pommes de terre. N’en abusez pas ! Une goutte dans le jus de cuisson d’un plat pour 4 personnes suffit !


À lire aussi
Qu’est-ce qu’une huile essentielle

Source
*Danièle Festy et Isabelle Pacchioni, Guide de poche d’aromathérapie, Éditions Leduc, 2007.
*Isabelle Pacchioni, Aromathérapie. 150 vrai/faux sur les huiles essentielles, Éditions du Rocher, 2010.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/02/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis

Voir aussi

L'aromathérapie contre le rhume, la toux et le mal de gorge
Utilisées depuis des millénaires pour leurs propriétés thérapeutiques, les huiles essentielles contr…
Les vertus de l'huile essentielle de ravintsara
Parce qu’elle possède des vertus antivirales et immunostimulantes remarquables, c’est l’huile essent…
Les vertus de l'aromathérapie pour la maison
Au quotidien, certaines plantes et huiles essentielles rendent bien des services dans la maison et c…