Les Traitements de la Ménopause

Les différents traitements de la ménopause
15 avis

Les traitements hormonaux substitutifs, principaux traitements prescrits pour diminuer les symptômes de la ménopause, ils ne sont mis en place que si les symptômes retentissent sur la vie de la patiente. Ils sont utilisés à la dose minimale efficace chez la femme pour limiter les effets indésirables liés à leur utilisation... Quels sont les différents traitements de la ménopause ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2015

Ménopause : les traitements hormonaux substitutifs

Principaux traitements prescrits pour diminuer les symptômes de la ménopause, ils ne sont mis en place que si les symptômes retentissent sur la vie de la patiente.
Ils sont utilisés à la dose minimale efficace chez la femme pour limiter les effets indésirables liés à leur utilisation.
Le traitement doit être réévalué tous les ans et dure au maximum 10 ans.


On utilise des œstrogènes associés ou non à des progestatifs, pris en continu ou non:

  • les œstrogènes de synthèse permettent de diminuer les troubles du climatère (bouffées de chaleur, troubles vaginaux, psychiques...).

  • les progestatifs sont utilisés au moins 10 jours/mois, pour diminuer le risque de cancer de l'utérus.

 

Plusieurs formes de traitement sont disponibles :

  • par voie orale : le plus souvent utilisé.

  • sous forme de patch : à appliquer généralement au niveau des hanches, sur la partie supérieure des fesses, dans le bas du dos ou au niveau abdominal. Ne pas l'appliquer sur les seins. Choisir de préférence une zone sèche, non irritée.

  • sous forme de gel.


Les traitements hormonaux substitutifs ne sont pas sans risque :

  • Effets indésirables : troubles digestifs, tensions mammaires, sensation de jambes lourdes...

  • augmentation du risque de cancer du sein, de l'utérus

  • augmentation du risque d'accidents cardiovasculaires : infarctus du myocarde, AVC (accident vasculaire cérébral), phlébite, embolie pulmonaire...


En cas d'antécédents de cancer du sein, de l'utérus ou d'accident thromboembolique, les traitements hormonaux substitutifs sont donc contre indiqués.
 

Ménopause : les compléments alimentaires

De nombreux compléments alimentaires à base de phytoestrogènes existent en pharmacie.
Demandez conseils à votre pharmacien Giphar.

Deux types de composés peuvent agir :

  • les isoflavones que l'on retrouve dans le soja, le thé, les pois chiches

  • les lignanes que l'on retrouve dans les céréales, les fruits et les légumes.

 

Ces compléments ont une action principalement sur les bouffées de chaleur mais leur efficacité reste variable selon leur composition.
D'autres compléments permettent de diminuer la prise de poids ou la rétention d'eau liées à la ménopause.

 

Ménopause : autres traitements

  • Tibolone : LIVIAL® progestatif de synthèse ayant des propriétés oestrogéniques mais possédant les mêmes effets indésirables et contre-indications que les traitements hormonaux substitutifs.

  • Beta-Alanine : ABUFENE® utilisé dans les bouffées de chaleur.

  • selon vos symptômes et votre environnement, des traitements homéopathiques pourront vous être prescrits notamment : Lachesis mutus, Sulfur, Belladonna...

  • Un apport en Calcium et vitamine D pourra être associé pour diminuer les effets de l'ostéoporose.

  • homéopathie : Acthéane

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

Si vous ressentez des symptômes liés à la ménopause, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien Giphar.

Pour diminuer les effets de la ménopause, des conseils simples peuvent être appliqués :

  • avoir une hygiène de vie correcte : éviter l'alcool, le tabac, manger équilibré, favoriser les aliments riches en calcium (laitages, fromages...) et en vitamine D pour diminuer les effets de l'ostéoporose

  • avoir une activité physique régulière : marche...

  • hydrater votre peau pour lutter contre la sécheresse cutanée

  • utiliser des produits d'hygiène intime, ou des gels lubrifiants pour diminuer les effets vaginaux

  • En cas de troubles urinaires importants, une rééducation chez un kinésithérapeute pourra être envisagée.

 

En cas de traitement hormonaux substitutifs, il est recommandé de réaliser :

  • un frottis vaginal et une mammographie tous les 2 ans.

  • Un bilan cardiovasculaire et biologique (glycémie, cholestérol, triglycérides) régulier.

  • une surveillance de la tension artérielle régulière.


Pensez donc à consulter au moins 1 fois par an votre gynécologue.

 

À lire aussi

la ménopause


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
15 avis

Voir aussi

Problème de sécheresse vaginale
La sécheresse vaginale peut affecter les femmes à différents moments de leur vie : grossesse, ménopa…
Qu'est-ce que la ménopause ?
Une femme est ménaupausée aux alentours de 50 ans. A quoi correspond la ménopause et quels sont les …
Comment soulager le syndrome prémenstruel ?
Irritabilité, fatigue, déprime… La période précédant les règles est un vrai calvaire pour certaines …