Syndrome prémenstruel : peut-on le soulager ?

Comment soulager le syndrome prémenstruel ?
1 avis

Irritabilité, fatigue, déprime… La période précédant les règles est un vrai calvaire pour certaines femmes. Bonne nouvelle : des solutions existent !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/01/2015

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel ?

Certaines femmes expérimentent une détresse psychologique et physique, qui récidive de façon régulière au même moment du cycle menstruel et disparaît à l’arrivée des règles. Il s’agit du fameux syndrome prémenstruel. Généralement, il apparaît quelques jours après l’ovulation (15 jours avant les règles) et augmente progressivement, pour atteindre son apogée la semaine avant les règles.

Ce syndrome toucherait environ un tiers des femmes, mais à des niveaux de sévérité très variables.

 

Syndrome prémenstruel : quels symptômes ?

Le syndrome prémenstruel (SPM) induit surtout des troubles de l’humeur, qui peuvent aller jusqu’à la dépression : irritabilité, anxiété, désintérêt pour les activités habituelles, difficultés de concentration, fatigue, troubles du sommeil…

Ces symptômes affectifs peuvent perturber de façon très importante le comportement et la vie sociale des femmes qui en souffrent.

Ils peuvent aussi être accompagnés de symptômes physiques : tensions douloureuses dans les seins, maux de tête, parfois ballonnements digestifs…

 

Les causes du syndrome prémenstruel

Les causes du syndrome prémenstruel ne sont pas encore connues avec certitude. Il serait lié en partie aux variations hormonales qui se produisent à la fin du cycle.

Mais d’autres facteurs pourraient entrer en compte et expliquer pourquoi certaines femmes sont touchées et pas d’autres :

  • des troubles au niveau des neurotransmetteurs, qui perturbent les hormones,

  • une prédisposition génétique,

  • un environnement social et un terrain psychologique propices.

 

Syndrome prémenstruel : quelles solutions ?

Il existe heureusement un protocole de traitement, qui donne de bons résultats. Il repose sur plusieurs axes :

 

1) Un traitement hormonal

La prise d’une pilule oestro-progestative aide à réduire les fluctuations hormonales.

Dans les cas les plus graves et si le traitement ne fonctionne pas, la prise d’agonistes de la GnRH (associée à de petites doses d'oestrogènes) peut être envisagée, afin d’induire une ménopause artificielle

 

2) Une bonne hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie est également importante.

Si vous êtes déjà fragilisée psychologiquement par le SPM, il est bon d’essayer de limiter les dangers collatéraux, tels que le manque de sommeil, la prise d’alcool ou d’autres excitants…

 

3) Un traitement antidépresseur

Un traitement antidépresseur peut être prescrit en parallèle, pour soulager les troubles de l’humeur. On opte généralement pour la fluoxétine, un inhibiteur de la recapture de la sérotonine, car c’est l’un des neurotransmetteurs qui semble être perturbé dans le syndrome prémenstruel.

 

4) Un accompagnement psychologique

Un accompagnement psychologique par un psychiatre ou un psychologue est primordial, afin d’apprendre à mieux gérer les perturbations affectives (stress, anxiété, irritabilité…).

 

Il est important de ne pas négliger l’effet du syndrome prémenstruel. Parlez-en à votre médecin. Faire le lien entre les symptômes affectifs et le syndrome n’est pas toujours évident. Or, il est important de le prendre en charge.

 

À lire aussi

Les dysménorrhées ou règles douloureuses

Zoom sur le cycle menstruel

Suivi gynécologique : à ne pas négliger !

 

Source

Merci au Pr Olivier Graesslin, Chef du service de Gynécologie-Obstétrique au CHU de Reims. 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les différents traitements de la ménopause
Les traitements hormonaux substitutifs, principaux traitements prescrits pour diminuer les symptômes…
Problème de sécheresse vaginale
La sécheresse vaginale peut affecter les femmes à différents moments de leur vie : grossesse, ménopa…
Qu'est-ce que la ménopause ?
Une femme est ménaupausée aux alentours de 50 ans. A quoi correspond la ménopause et quels sont les …