Suivi gynécologique : à ne pas négliger !

Visite annuelle chez le gynécologue
1 avis

Seule une étudiante sur deux consulte son gynécologue chaque année. Un suivi annuel est pourtant primordial, quel que soit l'âge ! Mais pourquoi donc ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/03/2012

Vous estimez que la visite annuelle chez votre gynéco est une corvée ? Vous n’êtes pas la seule ! Prendre rendez-vous, se déshabiller, monter sur la balance... La plupart des femmes considèrent que ce programme n’a rien de folichon !

Les étudiantes, peu assidues... chez le gynéco !

Ce manque d'enthousiasme pour le contrôle gynécologique semble particulièrement marqué chez les jeunes femmes. Selon une enquête de l’USEM (Union nationale des mutuelles étudiantes régionales), seule une étudiante sur deux consulte chaque année un gynécologue. 32 % d’entre elles déclarent par ailleurs avoir déjà renoncé à un bilan gynécologique :

  • 18% par peur,

  • 9% à cause de délais d’attente trop longs,

  • 6% parce qu’elles ne savaient pas où aller...

  • 5% parce qu’elles n’en avaient pas les moyens. L’enquête montre que les étudiantes vivant chez leurs parents consultent plus que les étudiantes vivant seules ou en collocation. Question de budget, d’organisation et de suivi parental.

 

Suivi gynécologique : pourquoi ?

Le suivi gynécologique chez les jeunes femmes est pourtant tout sauf accessoire. Et ce pour plusieurs raisons :

  • il constitue la garantie d’une contraception personnalisée, ce qui permet de limiter les cas de grossesses non désirées.

  • il permet de prévenir et de dépister certaines maladies sexuellement transmissibles. Notamment le papillomavirus (HPV), un virus dont certaines formes sont impliquées dans la survenue du cancer du col de l'utérus. Le frottis vaginal permet de repérer d'éventuelles lésions précancéreuses. L'objectif : les retirer avant qu'elles ne mènent au développement d'un véritable cancer.

 

Important, même sans rapports sexuels

Attention, la visite gynécologique est importante même chez les femmes non actives sexuellement ! Elle permet également de détecter

  • certains dysfonctionnements hormonaux,
  • une anomalie au niveau des seins, pouvant être le signe d'un cancer.

 

Il est donc primordial de ne pas zapper votre rendez-vous annuel ! Après tout, la visite gynécologique est indolore et garantit à toutes les femmes une santé et une sexualité au top... Pourquoi s’en priver ?

 

À lire aussi

Contraception : que faire en cas d'oubli ?

 

Sources

http://www.usem.fr/IMG/pdf/Presentation_conf_de_presse_USEM__Relations_Affectives_2012.pdf
http://www.usem.fr/IMG/pdf/DP_USEM_Relations_Affectives_2012.pdf


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/03/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les différents traitements de la ménopause
Les traitements hormonaux substitutifs, principaux traitements prescrits pour diminuer les symptômes…
Problème de sécheresse vaginale
La sécheresse vaginale peut affecter les femmes à différents moments de leur vie : grossesse, ménopa…
Qu'est-ce que la ménopause ?
Une femme est ménaupausée aux alentours de 50 ans. A quoi correspond la ménopause et quels sont les …