Ménopause : la prise de poids n’est pas inévitable !

Eviter la prise de poids à la ménopause
8 avis

Contrairement aux idées reçues, la prise de poids n’est pas un symptôme de la ménopause. Pourquoi alors de nombreuses femmes quinquagénaires craignent ou se plaignent de grossir ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/05/2013

À la ménopause, votre corps change…

Si la ménopause en tant que telle ne fait pas grossir, pourquoi de nombreuses femmes ont-elles cette désagréable sensation ? À cause de la baisse des œstrogènes durant cette période. Celle-ci est responsable d’une nouvelle répartition des graisses dans le corps. Alors qu’elles ont toujours eu tendance à se stocker sur des zones plus « féminines » – fesses, hanches et cuisses – à la ménopause, les graisses vont davantage se fixer sur le ventre.
Dans une moindre mesure, la ménopause s’accompagne également d’une diminution de la masse musculaire au profit de la masse grasse.
Bref, si elles ne sont pas forcément plus lourdes sur la balance, de nombreuses femmes ont l’impression, à cause de cette nouvelle morphologie, d’avoir pris du poids.

 

Ce qui fait vraiment grossir à la ménopause

En fait, la prise de poids à la ménopause est liée à 2 facteurs principaux : l’âge et les modifications alimentaires.

  • Le poids augmente naturellement avec l’âge. Plus le temps passe, moins l’organisme a besoin de calories pour fonctionner, même au repos. À rations alimentaires égales, on dépense moins d’énergie et on grossit plus facilement à 50 ans qu’à 30.  

  • Parce que la ménopause entraîne toute une série de symptômes pénibles à vivre au quotidien (bouffées de chaleur, insomnie, fatigue, moral en berne, etc.), de nombreuses femmes ont tendance - souvent sans s’en rendre compte -  à compenser, voire à se consoler avec la nourriture. Elles mangent davantage et/ou se dirigent vers des aliments plus gras ou plus sucrés.

 

Ménopause : évitez la prise de poids !

La prise d’un traitement hormonal de substitution (THS) « sur mesure » doit être discuté avec votre gynécologue. Bien dosé, ce type de traitement viendra non seulement à bout des symptômes de la ménopause, mais il s’opposera  également à la répartition « masculine » de votre masse grasse.

En parallèle, adoptez une bonne hygiène de vie !

  • Faites au moins 30 - 40 minutes d’exercice physique par jour et/ou pratiquez un sport 2 à 3 fois par semaine. Cela préservera votre masse musculaire.

  • Adonnez-vous à des activités plaisantes, intellectuelles ou manuelles, afin de lutter contre les grignotages entre les repas. Exemples : lire, écrire, faire des mots-croisés ou des sudoku, jardiner, bricoler, etc.

Surveillez, voire réduisez vos apports alimentaires.

À lire aussi
La ménopause

Les traitements de la ménopause

Sources
*Dr David Elia, Et si c’était les hormones? Grasset, 2006.
* www.docteurdavidelia.com (livres numériques à télécharger gratuitement)


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/05/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis

Voir aussi

Les différents traitements de la ménopause
Les traitements hormonaux substitutifs, principaux traitements prescrits pour diminuer les symptômes…
Problème de sécheresse vaginale
La sécheresse vaginale peut affecter les femmes à différents moments de leur vie : grossesse, ménopa…
Qu'est-ce que la ménopause ?
Une femme est ménaupausée aux alentours de 50 ans. A quoi correspond la ménopause et quels sont les …