Hygiène bucco-dentaire : aux racines de la santé

Les impacts de l'hygiène bucco-dentaire sur la santé
0 avis

Un beau sourire, une bouche et des dents saines sont d’indéniables atouts pour aborder la vie avec confiance. Mais pour les préserver, les dents nécessitent des soins réguliers. Brossage, détartrage, visite annuelle chez le dentiste, des opérations essentielles pour sa santé bucco-dentaire, et pas uniquement.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/05/2018

On n’attend pas d’avoir les cheveux qui tombent dans les yeux pour prendre rendez-vous chez le coiffeur. Eh bien, c’est à peu près la même chose avec le dentiste : mieux vaut ne pas attendre que la plaque dentaire soit installée pour le consulter. Pourtant, seuls 64 % des Français disent se rendre dans un cabinet dentaire une fois par an.
Plus préoccupant, près d’un quart (23 %) reconnaissent se brosser les dents moins de deux fois par jour(1). Aujourd’hui, tout le monde ou presque sait qu’une mauvaise santé bucco-dentaire peut être à l’origine de caries, d’une mauvaise haleine, de formation de tartre et de plaque dentaire ou de maladies parodontales (affections touchant les gencives).
En revanche, beaucoup ignorent encore les conséquences d’une mauvaise hygiène dentaire sur la santé globale.

 

L’impact de l’hygiène dentaire sur la santé.

Une porte d’entrée à surveiller…

Depuis plusieurs années, des études ont mis en évidence les répercussions que les pathologies dentaires peuvent avoir sur l’ensemble de l’organisme en favorisant l’apparition, la progression ou l’aggravation de certaines maladies. La bouche héberge environ 20 milliards de bactéries de plus de 600 espèces différentes ! Si la plupart sont inoffensives et assurent le maintien d’une bonne santé buccale, quelques-unes sont pathogènes. Une carie non soignée ou une maladie chronique des gencives peuvent alors représenter pour ces agents pathogènes une porte d’entrée vers le coeur, les reins ou les poumons.

… afin de garder le sourire

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) souligne que la parodontite(2) pourrait être associée à un risque de maladies cardiovasculaires, de maladies broncho-pulmonaires, mais aussi de maladies chroniques (déséquilibre du diabète, obésité). « Les hypothèses reposent sur le passage, dans la circulation sanguine, de bactéries et de molécules de l’inflammation capables d’entretenir ou d’engendrer un processus inflammatoire à distance de la cavité buccale », explique l’Institut.
De son côté, le Journal of Cardiovascular Disorders(3) montre, dans une synthèse d’études, comment les bactéries pathogènes, chez les personnes souffrant d’un problème bucco-dentaire, peuvent se greffer aux plaques d’athérome(4) et en augmenter l’épaisseur, favorisant peu à peu la survenue d’accidents cardiaques. Enfin, l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) rappelle les liens étroits qui existent entre maladie chronique et santé bucco-dentaire. S’agissant du diabète, de nombreuses études indiquent qu’il favoriserait le développement d’une parodontite et que l’infection parodontale, à son tour, influence négativement l’équilibre glycémique.

 

Deux minutes suffisent pour une bonne hygiène dentaire

Bonne nouvelle : garder une bouche et des dents saines requiert juste l’observance de quelques règles simples. Tout commence par le brossage. Il permet d’éliminer la plaque dentaire, ce dépôt composé de débris alimentaires et de bactéries responsables des caries, du tartre et des problèmes de gencives. Un bon brossage doit toujours se faire de la gencive vers les dents, matin et soir, pendant deux minutes.

 

Hygiène dentaire : comment choisir son matériel ?

Utilisez une brosse à dents à poils souples. Pratiques également, les brosses à dents électriques éliminent efficacement la plaque dentaire. Choisissez un dentifrice au fluor, indispensable pour renforcer l’émail des dents. Les dentifrices destinés à soigner certaines maladies des gencives doivent en revanche vous être conseillés par votre chirurgien-dentiste ou par votre pharmacien. Le soir, complétez votre brossage par un passage de fil dentaire ou de brossettes interdentaires. Terminez, si vous le souhaitez, par un bain de bouche, qui contribuera à prévenir ou à réduire le risque de caries dentaires et de maladies gingivales. Attention à ne pas utiliser de bains de bouche prescrits à la suite d’une opération ou d’un soin dentaire. Ceux-ci sont conçus pour une utilisation limitée dans le temps et peuvent, sur le long terme, déstabiliser la flore bucco-dentaire.

 

Hygiène dentaire : le rôle de la salive

Presque tous les aliments contiennent du sucre ou des dérivés d’amidon tout aussi cariogènes. Ainsi, à chaque fois que nous mangeons, nous provoquons une acidité, nocive pour les dents qui risquent alors de se carier. C’est pourquoi, mieux vaut éviter les grignotages, qui empêchent la salive de rétablir un niveau d’acidité normal et de jouer son rôle protecteur.
Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’UFSBD, recommande, en plus des brossages du matin et du soir, de « se rincer la bouche à l’eau ou de mâcher pendant vingt minutes au moins un chewing-gum sans sucre, après chaque prise alimentaire au cours de la journée ».
Cette mastication augmente le flux de salive, ce qui nettoie les débris alimentaires et neutralise les acides produits par les bactéries dans la bouche. La hausse du flux de salive s’accompagne également de plus de calcium et de phosphate pour aider à renforcer l’émail des dents. À noter, toutefois, que le chewing-gum ne remplace pas la brosse à dents.

 

L’importance du dentiste pour une bonne santé dentaire

Une fois par an, prenez rendez-vous avec votre chirurgien-dentiste et n’attendez pas d’avoir mal pour le consulter. Lors de cette visite, il procédera à un détartrage, examinera attentivement votre bouche pour y diagnostiquer un éventuel risque de carie ou de gingivite, et vérifiera l’état de vos prothèses, si vous en portez. Cette visite de contrôle vous épargnera, dans la plupart des cas, des soins longs, douloureux et coûteux.

 

3 questions à...

Christophe Lequart, chirurgien-dentiste, porte-parole de l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD).

À quel âge emmener son enfant chez le dentiste ?

Il est recommandé de prévoir une première consultation dans les six mois qui suivent l’apparition de la première dent et, au plus tard, avant qu’il ait un an.
Auparavant, la première consultation avait lieu vers 3 ans. Il n’était pas rare alors de voir arriver des enfants présentant déjà de sévères caries, dites « caries du biberon », le plus souvent au niveau des incisives supérieures.

Quelle hygiène buccodentaire adopter avec un jeune enfant ?

Dès les premiers jours, il est conseillé de nettoyer la bouche du bébé en lui essuyant les gencives avec une compresse humide, tous les soirs. Une fois que les premières dents sont apparues, il est important de les brosser doucement avec une brosse à dents adaptée à la taille de l’enfant et avec de l’eau.
À partir de 2 ans, le brossage des dents se fait avec une noisette de dentifrice au fluor (500 ppm), deux fois par jour. Après 6 ans, l’enfant peut utiliser un dentifrice fluoré classique.

Faut-il donner du fluor aux enfants ?

La supplémentation en fluor n’est plus systématique. Son usage doit être adapté au risque de carie de l’enfant.
C’est le chirurgien-dentiste qui évalue ce risque carieux, en fonction de l’hygiène bucco-dentaire et de l’alimentation de l’enfant. Rappelons que le fluor est un oligo-élément qui renforce l’émail dentaire.
Aujourd’hui, quatre fois plus d’enfants qu’il y a vingt ans sont indemnes de toute carie et ce, grâce au fluor.

 

À lire aussi

De belles et bonnes dents dès l'enfance !
Choisir sa brosse à dents et son dentifrice
Santé dentaire : gardez le sourire !

 

Sources

1. Enquête UFSBD / Pierre Fabre Oral Care, février 2017.
2. La parodontite est une pathologie infectieuse qui affecte les tissus entourant les dents et assurant leur soutien (le parodonte).
3. Journal of Cardiovascular Disorders, février 2017.
4. Un athérome est un dépôt par accumulation de différents éléments (graisse, calcaire, etc.) sur une partie de la paroi interne d’une artère. Suite à ce dépôt, le diamètre de l'artère diminue, ce qui peut entraver la circulation sanguine.


 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/05/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Prévenir les problèmes dentaires chez les seniors
Si une bonne hygiène bucco-dentaire permet de conserver des dents saines toute sa vie, le risque de …
Les critères de choix pour une brosse à dents et du dentifrice
Le b.a-ba pour éviter les aller-retours chez le dentiste et afficher un sourire ravageur ? Le brossa…
Les conseils de votre pharmacien sur la santé buccodentaire
Aïe, quelle horreur, cette carie qui vous empêche de dormir ou encore cette gencive enflammée qui sa…