Le préservatif en 7 questions

Tout ce qu'il faut savoir sur le préservatif
6 avis

Le préservatif vous protège des maladies sexuellement transmissibles et d'une grossesse non désirée. Découvrez les réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

1. Quels sont les avantages à utiliser un préservatif comme contraceptif ?

Il y en a de nombreux mais avant toute chose, le préservatif est le contraceptif le plus simple et le plus naturel qui soit. Simple car il ne nécessite aucun examen médical préalable (pas d'ordonnance) et il est d'une efficacité immédiate. Naturel car il ne représente aucun effet secondaire ni aucune contre-indication à son utilisation, à l'exception d'une allergie avérée au latex (mais il existe maintenant des préservatifs sans latex).

De plus, à la différence d'autres méthodes contraceptives, le préservatif est le seul moyen global de contraception et de prévention des IST dont le SIDA.

 

2. Dans quelles situations conseille-t-on d'utiliser un préservatif comme contraceptif ?

Là encore, il existe de nombreuses situations, mais le préservatif peut être tout particulièrement recommandé aux jeunes chez qui les relations sexuelles sont souvent occasionnelles et imprévues. Également aux jeunes filles qui, lors de leurs premières relations amoureuses, n'utilisent pas forcément de contraceptifs. On peut aussi le conseiller aux femmes qui présentent des contre-indications absolues ou relatives, définitives ou temporaires à la pilule ou au stérilet. Enfin, tout simplement aux couples qui désirent laisser la maîtrise de la contraception à l'homme. Cependant, si l'utilisation des préservatifs s'accompagne de produits spermicides, il est préférable de se renseigner auprès de son pharmacien pour savoir si ces produits sont bien compatibles avec le latex des préservatifs et donc ne risquent pas de les endommager.

 

3. À quel moment doit-on mettre un préservatif si on veut se protéger efficacement contre le virus du SIDA ?

Il est tout à fait primordial de mettre en place le préservatif dès le début de l'érection avant tout contact sexuel qu'il soit vaginal, anal ou bucco-génital, car en plus d'être présent dans le sperme et le sang, le virus du SIDA (VIH) se trouve également dans les sécrétions séminales et vaginales. Rappelons qu'un seul rapport non protégé avec une personne contaminée suffit pour contracter la maladie.

Aussi, le préservatif doit être systématiquement utilisé lors de rencontres avec de nouveaux partenaires ou des partenaires occasionnels. Enfin, il ne faut pas oublier que le préservatif protège aussi d'autres maladies sexuellement transmissibles (exemple : gonococcie, chlamydia, syphilis, salpingites) pour lesquelles, heureusement, il existe des traitements, mais qui, s'ils ne sont pas pris à temps, peuvent laisser s'installer une stérilité temporaire voire définitive.

 

4. Pourquoi faut-il parfois utiliser un lubrifiant additionnel avec des préservatifs déjà lubrifiés ?

Pendant le rapport sexuel, le préservatif est soumis à d'importants frottements et tractions. Afin d'éviter une éventuelle rupture, le préservatif doit évoluer dans un milieu suffisamment lubrifié.

Aussi, si la lubrification naturelle et celle du préservatif pré-lubrifié se révèlent insuffisantes, il est indispensable de recourir à un lubrifiant additionnel.

 

5. Faut-il utiliser de la vaseline pour la lubrification des préservatifs ?

Non, en aucun cas. Il s'agit d'un produit à base d'hydrocarbures qui altère le latex et réduit ainsi l'efficacité des préservatifs. Il en est de même pour les produits tels que la crème pour bébé, le beurre, le gel ou tout autre produit à base d'huile ou de graisse végétale.

Seuls les lubrifiants à base d'eau sont compatibles avec le latex : renseignez-vous auprès de votre pharmacien.

 

6. Quelles sont les précautions d'emploi indispensables pour une utilisation optimale des préservatifs ?

Tout d'abord, pour ce qui concerne la mise en place du préservatif, il est impératif et primordial de respecter les règles élémentaires de la notice d'emploi qui se trouve à l'intérieur de la boîte.

De même, il est important de bien :

  • Vérifier la date limite d'utilisation (visible sur la boîte et l'emballage individuel du préservatif),

  • Faire attention aux ongles cassés et bagues lors de la mise en place du préservatif,

  • Conserver ses préservatifs dans leur emballage d'origine, dans un endroit frais et sec car la chaleur excessive risque de les endommager (ne jamais les laisser près d'une source de chaleur ni du soleil ).

 

7. Existe-t-il différentes catégories de préservatifs ?

Oui, de nombreuses ... Votre pharmacien peut vous guider discrètement pour trouver celui qui correspond à vos souhaits.

 

À lire aussi

Le Préservatif se décline aussi au féminin !
Pour des amours de vacances sans risque


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
6 avis

Voir aussi

Le contraceptif d'urgence
Oubli de pilule, rupture du préservatif ou absence de contraception…, les circonstances pouvant mene…
Comment choisir son moyen de contraception ?
Ces dernières années, les moyens de contraception se sont multipliés. Au même moment, la pilule voit…
Contraception : avez-vous déjà pensé au stérilet ?
Le stérilet n’est plus réservé aux femmes plus âgées ou ayant déjà eu des enfants. En France, ce dis…