Contraception d’urgence : la pilule du lendemain en 5 questions

Le contraceptif d'urgence
0 avis

Oubli de pilule, rupture du préservatif ou absence de contraception…, les circonstances pouvant mener à une grossesse non désirée sont nombreuses. Délivré sans prescription et gratuitement aux mineures, le contraceptif d’urgence peut alors se présenter comme l’ultime solution.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Lauranne Garitte
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2017

Qu’est-ce qu’un contraceptif d’urgence ?

La pilule du lendemain est un comprimé unique qui permet de diminuer fortement - mais pas totalement - le risque de grossesse après un rapport sexuel non ou mal protégé. Deux contraceptifs de ce type sont aujourd’hui disponibles, l’un à base de lévonorgestrel, l’autre d’ulipristal acétate. Ils agissent en inhibant ou en retardant l’ovulation.

 

Quand recourir à la pilule du lendemain ?

Plus vous prenez ce comprimé tôt, plus il sera efficace.

  • Vous avez jusqu’à 3 jours (72 heures) après le rapport pour prendre le comprimé à base de lévonorgestrel.

  • Vous avez jusqu’à 5 jours pour l’autre contraceptif à base d’ulipristal acétate.

Le contraceptif d’urgence peut se prendre à tout moment du cycle puisqu’il existe toujours un risque de grossesse après un rapport non protégé.

 

Pilule du lendemain : comment me la procurer ?

Les médicaments de contraception d’urgence sont disponibles sans prescription en pharmacie, dans les plannings familiaux ou à l’hôpital. Les mineures peuvent se les procurer gratuitement et anonymement.
→ Le conseil de votre pharmacien Giphar
En cas de vomissements dans les 3 heures suivant la prise du comprimé, il est nécessaire de reprendre un comprimé car le contraceptif peut ne pas faire effet.

 

Contraceptif d'urgence : comment m’assurer de son efficacité ?

Le risque zéro n’existe pas. Mais la règle reste : le plus tôt sera le mieux ! Si le comprimé à base de lévonorgestrel est pris dans les 24 heures, son efficacité est de 95 %, entre 24 heures et 48 heures 85 % et entre 48 heures et 72 heures 58 %.
→ Le conseil de votre pharmacien Giphar
Surveillez l’apparition des prochaines règles. Si vous notez un retard supérieur à 7 jours, faites un test de grossesse et consultez un médecin. Si vos règles sont habituellement irrégulières, faites un test de grossesse 3 semaines après la date du dernier rapport.
 

Contraceptif d'urgence : et après ?

L’utilisation du préservatif est recommandée lors de chaque rapport pendant 7 jours pour le comprimé à base de lévonorgestrel et pendant 14 jours pour le comprimé à base d’ulipristal acétate. En cas de prise habituelle d’une contraception, continuez à prendre la pilule normalement jusqu’à la fin du cycle.

Le saviez-vous ?
Le contraceptif d’urgence ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST), notamment le SIDA et l’hépatite B. Seul le préservatif apporte une protection contre les IST.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Comme son nom l’indique, la contraception d’urgence est réservée aux situations d’urgence car elle constitue une forte dose hormonale. En outre, elle ne permet pas d’éviter une grossesse dans tous les cas et ne peut remplacer une contraception régulière associée à un suivi médical. Une contraception régulière est beaucoup plus efficace qu’une contraception d’urgence.

 

À lire aussi

La contraception d'urgence

Contraception : que faire en cas d’oubli ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Lauranne Garitte
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment choisir son moyen de contraception ?
Ces dernières années, les moyens de contraception se sont multipliés. Au même moment, la pilule voit…
Contraception : avez-vous déjà pensé au stérilet ?
Le stérilet n’est plus réservé aux femmes plus âgées ou ayant déjà eu des enfants. En France, ce dis…
Pilule : démarrer votre plaquette
Vous avez décidé de prendre la pilule ? Vous changez de mode de contraception ? Voici des conseils p…