Le diabète gestationnel

Grossesse et diabète gestationnel
0 avis

Le « diabète de grossesse » touche 2 à 6% des femmes enceintes. Quels sont les facteurs de risques et qu’est-ce que cela implique pour vous et votre enfant ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/02/2013

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel survient chez la femme enceinte vers la fin du deuxième trimestre. Comme le diabète, il se caractérise par une mauvaise régulation du taux de sucre dans le sang par l’insuline.

 

Les symptômes du diabète gestationnel

  • soif intense,

  • mictions (urines) abondantes,

  • grande fatigue

  • ...

Dans de nombreux cas, il est asymptomatique et ne peut donc être dépisté que grâce à un examen médical.

 

Les causes du diabète de grossesse

Sécrétée par le pancréas, l’insuline est l’hormone qui permet de réguler le taux de sucre dans le sang. Or, pendant la grossesse, l’action de l’insuline est contrariée par les bouleversements hormonaux. Le pancréas doit donc produire de 2 à 3 fois plus d’insuline ! S’il n’y parvient pas, le taux de sucre dans le sang augmente (hyperglycémie) et le diabète apparaît. La grossesse peut ainsi agir comme le révélateur d’un diabète présent mais méconnu de la patiente. Mais il est fréquent que le diabète apparaisse uniquement à cause de la grossesse et disparaisse ensuite.

 

Les risques du diabète de grossesse

Pour l’enfant

  • Poids de naissance trop important, c’est-à-dire supérieur à 4 kilos (macrosomie).

  • Hypoglycémie néonatale

  • Détresse respiratoire du nouveau-né

  • Développement ultérieur d’un diabète de type 2


Pour la mère

  • Pré-éclampsie (état pathologique qui se traduit par une hypertension artérielle, une présence de protéines dans les urines et une prise de poids avec œdème).

  • Accouchement difficile et souvent par césarienne si le poids du bébé est trop élevé

  • Développer un diabète de type 2 après la grossesse


Les facteurs de risque du diabète gestationnel

  • surpoids, obésité (IMC ≥ 25kg/m²)

  • antécédents familiaux de diabète de type 2

  • âge au moment de la grossesse (plus de 35 ans)

  • surpoids du nourrisson lors d’un accouchement précédent et/ou antécédent de diabète gestationnel

 

Dépistage et diagnostic du diabète gestationnel

Pour les femmes qui présentent un ou plusieurs facteurs de risque :  

  • un premier test de glycémie à jeun au premier trimestre (ou dès qu’il y a désir de grossesse) est recommandé pour détecter un diabète de type 2 déjà présent.

  • un second test appelé HGPO (HyperGlycémie Provoquée par voie Orale) sera ensuite réalisé entre la 24e et la 28e semaine d’aménorrhée (absence des règles), au moment où se développe le diabète gestationnel.


Si la mère ne présente pas de facteurs de risque mais qu’on détecte à l’échographie une macrosomie (excès de poids) du fœtus, des tests pourront également être réalisés.

 

Traitement du diabète gestationnel

La prise en charge diététique est le premier traitement du diabète gestationnel.
Elle implique de:

  • déterminer une ration calorique quotidienne adaptée aux besoins

  • répartir la prise de glucides au cours de la journée (3 repas et 2 collations)

  • privilégier les éléments à faible index glycémique

  • favoriser les fibres qui ralentissent l’absorption des glucides et donc le pic d'hyperglycémie après les repas

En dehors de contre-indications, une activité physique régulière et modérée est également conseillée.

La femme enceinte doit pratiquer l’autosurveillance glycémique (mesure de la glycémie capillaire 4 à 6 fois par jour). Si les mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas pour atteindre l’équilibre glycémique, des injections d’insuline seront alors nécessaires.

 

Et après l’accouchement ?

Dans 90 % des cas, le diabète gestationnel disparaît dans les semaines qui suivent l’accouchement. Néanmoins, le risque de développer un diabète de type 2 est accru : un dépistage postnatal, puis tous les 1 à 3 ans est conseillé. Parlez-en à votre médecin avant toute grossesse ultérieure car le diabète gestationnel a tendance à récidiver.

A lire aussi
Fausse couche : les signes annonciateurs
Future maman : quels sont les médicaments autorisés ?


Source
Article réalisé en collaboration avec le Dr Vincent Geenen, endocrinologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 11/02/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les problèmes d’anémie pendant la grossesse
Fatigue, vertiges, pâleur, perte d’appétit…, les problèmes d’anémie sont fréquents pendant la grosse…
Prendre soin de ses dents pendant la grossesse
Changement de régime alimentaire, nausées…, la grossesse est une période risquée pour vos dents. En …
Les symptômes et les traitements de la grossesse extra-utérine
En France, 2 grossesses sur 100 s’avèrent des grossesses extra-utérines. Une situation dangereuse, q…