Grossesse : Zéro alcool

La femme enceinte et l'alcool
0 avis

La mention « La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant » et le pictogramme représenté au recto de cette figurent désormais sur les conditionnements d'alcool. Pourquoi cette décision ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

L'alcool pendant la grossesse

Pourquoi cette information ? Tout simplement parce que l'alcool est un produit toxique pour le foetus à tout moment de la grossesse.
Une consommation, même ponctuelle ou modérée, d'alcool pendant la grossesse n'est pas anodine et peut entraîner des risques importants pour l'enfant à naître.
L'alcool agit sur l'embryon et le foetus, notamment sur son système nerveux et son cerveau. L'alcool passe du sang maternel vers le sang du foetus, au travers du placenta. Lorsqu'une femme enceinte boit un verre, il y a donc rapidement autant d'alcool dans le sang de son bébé que dans le sien, voire même davantage compte tenu du poids du fœtus et du fait que son foie n'est pas assez fonctionnel pour l'éliminer correctement.

 

Les effets de l'alcool sur le fœtus

Les effets de l'alcool sur le foetus sont nombreux. Dès lors, une consommation quotidienne d'alcool, même très faible, ou des ivresses épisodiques pendant la grossesse sont susceptibles d'entraîner des complications durant la grossesse (retard de croissance du foetus, accouchement prématuré) ainsi que des troubles psychiques ou du comportement chez l'enfant exposé, tels que les troubles d'apprentissage, de la mémorisation, de l'abstraction, de l'attention...

Le syndrome d'alcoolisation foetale (SAF) constitue l'atteinte la plus grave de l'exposition prénatale à l'alcool.

Il se manifeste notamment par :

  • des anomalies faciales ;

  • des retards de croissance ;

  • une malformation de la boîte crânienne et de l'encéphale ainsi que des troubles nerveux ;

  • des dommages du système nerveux central qui peuvent se traduire par un retard du développement, des déficits intellectuels et des troubles de l'apprentissage, une hyperactivité, des troubles de l'attention et/ou de la mémoire, une incapacité à contrôler sa colère, des difficultés à résoudre des problèmes.

 

Quelques Chiffres
D'après l'Expertise collective de l'Inserm intitulée « Alcool, effets sur la santé » (2001), 700 à 3 000 enfants, sur les 750 000 naissances annuelles, seraient concernés par un SAF grave, avec une incidence observée plus élevée sur l'île de la Réunion, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Bretagne. L'alcoolisation foetale est la première cause non génétique de handicap mental chez l'enfant.Ainsi, en vertu du principe de précaution, il est recommandé aux femmes enceintes de s'abstenir de toute consommation d'alcool dès le début de leur grossesse et pendant toute sa durée. Cette recommandation vaut pour toutes les occasions de consommation, qu'elles soient quotidiennes ou ponctuelles, même festives.

 

Des questions sur le syndrome d'alcoolisation foetale ?

Parlez-en à votre médecin traitant, gynécologue,sage-femme ou pharmacien.
Contactez Écoute Alcool au 0 811 91 30 30(7j/7, 14h/2h. Anonyme. Coût d'un appel local depuis un poste fixe). 

 

Source

D'après la campagne commune du Ministère de la santé, de l'INPES, l'assurance maladie et le MILDT.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Grossesse : quels aliments manger pendant les fêtes de fin d'année ?
Pendant la grossesse, les habitudes alimentaires sont un peu bousculées. Dès lors, il est difficile …
Quelle alimentation pour éviter la listériose quand on est enceinte
Si la listériose peut passer inaperçue, mieux vaut la garder à distance lorsqu'on est enceinte. Cett…
La prévention de la toxoplasmose chez la femme enceinte
Êtes-vous immunisée contre la toxoplasmose ? Voilà une question capitale à vous poser en tout début …