Grossesse, toxoplasmose et alimentation

La prévention de la toxoplasmose chez la femme enceinte
4 avis

Êtes-vous immunisée contre la toxoplasmose ? Voilà une question capitale à vous poser en tout début de grossesse (et même avant). Si vous ne l’êtes pas, quelques mesures de précaution s’imposent, surtout côté cuisine !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/02/2014

La toxoplasmose et la grossesse

La toxoplasmose est une maladie due à un parasite très répandu : le toxoplasme. Environ 50 % des adultes sont contaminés, la plupart du temps sans même s’en rendre compte. Elle est sans gravité, sauf chez la femme enceinte car le parasite peut atteindre le fœtus et provoquer de graves lésions (on parle alors de toxoplasmose congénitale).
Une femme qui a déjà été infectée par la toxoplasmose avant sa grossesse est immunisée, son bébé ne craint donc rien.
Une femme qui n’est pas immunisée doit par contre prendre des mesures de précaution pour éviter de contracter l’infection pendant sa grossesse.

 

Connaître votre statut au plus vite

Il est important de savoir le plus tôt possible pendant la grossesse si vous êtes protégée ou pas. C’est pourquoi il est recommandé de réaliser une « sérologie toxoplasmique » dès que vous envisagez d’avoir un enfant. Cette analyse est réalisée à partir d’une simple prise de sang, dans n’importe quel laboratoire. Si vous ne l’avez pas réalisée avant d’être enceinte, elle vous sera de toute façon prescrite lors la déclaration de grossesse car elle est obligatoire.
Si cette sérologie est négative (vous n’avez jamais été en contact avec un toxoplasme), vous et votre bébé n’êtes pas protégés. Vous devrez réaliser une nouvelle sérologie tous les mois pour vérifier que n’avez pas été infectée et, surtout, vous devez suivre scrupuleusement des règles de prévention pour l’éviter.

 

Toxoplasmose : prévention à la cuisine

La toxoplasmose peut être attrapée en mangeant des aliments contaminés par les parasites. Les plus dangereux sont les viandes mal cuites (surtout le porc) ainsi que les fruits et légumes souillés par de la terre contaminée.

La viande

  • Ne mangez que de la viande bien cuite : utilisez un thermomètre pour vérifier que le cœur du morceau est à 67 °c minimum, température à laquelle les parasites meurent.

  • Si vous voulez de la viande saignante, prenez de la viande congelée à -20 degrés depuis au-moins trois jours, ce qui tue les parasites.

  • Ne mangez pas de charcuterie crue, fumée ou salée, car ces procédés ne détruisent pas les parasites.

Si elle a été congelée pendant au-moins trois jours à -20 degrés par contre, vous pouvez la consommer car les parasites auront été détruits.

  • Le foie gras est également à éviter


Les fruits et légumes
Lavez abondamment les fruits et légumes destinés à être mangés crus. Dans les restaurants où vous ignorez comment les aliments ont été nettoyés, mieux vaut éviter de manger des fruits et légumes crus.
 
Le poisson est sans danger (y compris le saumon fumé) mais évitez les fruits de mer, sauf s’ils sont bien cuits. (minimum 67°c)

Les produits laitiers
 Ne consommez que des produits à base de lait pasteurisé. Ce procédé consiste à chauffer le lait à haute température (entre 72 et 85 °C), ce qui supprime le risque de présence de parasites. Vérifiez toujours sur l’étiquette du produit.

Il est impossible de faire la liste exhaustive de ce que vous pouvez ou ne pouvez pas manger mais sachez que la chaleur (minimum 67°c) et la congélation (-20 °c pendant trois jours) sont deux armes qui permettent d’éliminer les parasites. En cas de doute sur un aliment, abstenez-vous de le manger.

Un maximum d’hygiène

  • Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon

    • avant chaque repas

    • après avoir manipulé des légumes souillés par la terre

    • après avoir jardiné (ou jardinez avec des gants)

car le parasite peut se trouver dans la terre.

 

  • Pensez à désinfecter régulièrement le plan de travail de votre cuisine car la viande crue peut y laisser des parasites.

  • Ne portez pas vos mains à votre bouche ou au visage lorsque vous manipulez de la viande crue.

 

Prévention de la toxoplasmose : gare aux chats !

Les déjections des chats sont l’un des principaux vecteurs de la toxoplasmose. Pas besoin pour autant de vous séparer de minou. Veillez simplement à :

  • ne pas manipuler sa litière, demandez à quelqu’un d’autre de la changer. Si ce n’est pas possible, utilisez des gants pour le faire et lavez-vous soigneusement les mains après ;

  • ne pas entreposer sa litière dans la cuisine : si votre chat est contaminé, ses déjections peuvent contaminer votre nourriture ;

  • lavez-vous les mains après avoir caressé votre chat.


À lire aussi
Alimentation de la femme enceinte
Grossesse et diététique
Suivi de grossesse : 9 mois sous contrôle !


Source
Site d'information créé par les médecins et pharmaciens de l'Hôpital de la Croix Rousse à Lyon (France).
Merci au Pr François Peyron, Chef de service en parasitologie et pathologie exotique, Hôpital de la Croix Rousse, Lyon.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/02/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Grossesse : quels aliments manger pendant les fêtes de fin d'année ?
Pendant la grossesse, les habitudes alimentaires sont un peu bousculées. Dès lors, il est difficile …
Quelle alimentation pour éviter la listériose quand on est enceinte
Si la listériose peut passer inaperçue, mieux vaut la garder à distance lorsqu'on est enceinte. Cett…
Les symptômes et les traitements de la listériose
La listériose est une infection alimentaire rare mais sévère. Elle peut en effet avoir des conséquen…