Grossesse et alcool : tolérance zéro !

Les risques de l'alcool pendant la grossesse
0 avis

Avec les fêtes, les tentations sont grandes pour les futures mamans. "Une seule coupe ne peut pas faire de mal" entend-on dire parfois. Pourtant, le mot d'ordre reste "zéro alcool pendant la grossesse". Quels sont les risques ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Delphine Jossart
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/01/2012

Grossesse et alcool : idées (mal) reçues

Selon une enquête menée en 2004 à l’initiative du ministère de la Santé et de l’INPES, 82% des Français savent que la consommation d’alcool durant la grossesse est dangereuse pour le bébé. Mais il en ressort aussi que pour la plupart d'entre nous, boire à faible dose ou de manière occasionnelle ne signifie pas vraiment "boire", et ne serait donc pas dommageable pour le fœtus. Détrompez-vous !

 

Prendre conscience des risques pour le bébé

Lorsque vous consommez une boisson alcoolisée, l’alcool est transmis de votre sang à celui de votre bébé par l'intermédiaire du placenta ! Or, son foie n’est pas encore assez développé pour pouvoir l’éliminer correctement. A la clé, de possibles complications durant la grossesse (accouchement prématuré par exemple) ou sur le développement psychique de votre enfant (troubles d’apprentissage, de l’attention, etc.). En cas de consommation excessive et/ou chronique, le fœtus peut développer un syndrome d’alcoolisation fœtale.

Les risques s'avèrent alors sévères pour la santé de votre bébé : 

  • anomalies faciales,

  • malformations de la boite crânienne

  • dysfonctionnement du système nerveux central,

  • retard de croissance

 

Tolérance zéro pour l'alcool !

A l’heure actuelle, aucune étude n’a établi avec certitude un seuil en deçà duquel la consommation d’alcool ne comporterait aucun risque pour le développement du fœtus. En outre, certains fœtus y seraient plus sensibles que d'autres !

Face à l’importance des enjeux et à l’absence de données fiables en la matière, les spécialistes ont donc pris le parti de recommander aux femmes enceintes l’interdiction absolue de boire de l’alcool, et ce, durant toute leur grossesse.

 

Et si on n’y arrive pas ?

Vous n’êtes pas seule ! Responsabilisez votre entourage afin qu’il puisse vous encourager à limiter votre consommation. Faites-vous aider ! N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre médecin de famille ou de votre gynécologue. Contactez au besoin Ecoute Alcool au 0 980 980 930 (coût d'un appel local depuis un poste fixe, de 8h à 2h (ouvert 7 jours/7))

 

A lire aussi

Pour une grossesse sans souci !

 

Sources

*Zéro alcool pendant la grossesse" – Dossier de presse. Ministère de la Santé et des solidarités. Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) – 2006.

Article réalisé avec l'aide du Dr Marc-Alain Rozan, gynécologue, Président du Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Delphine Jossart
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/01/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Grossesse : quels aliments manger pendant les fêtes de fin d'année ?
Pendant la grossesse, les habitudes alimentaires sont un peu bousculées. Dès lors, il est difficile …
Quelle alimentation pour éviter la listériose quand on est enceinte
Si la listériose peut passer inaperçue, mieux vaut la garder à distance lorsqu'on est enceinte. Cett…
La prévention de la toxoplasmose chez la femme enceinte
Êtes-vous immunisée contre la toxoplasmose ? Voilà une question capitale à vous poser en tout début …