Projet de grossesse : à quoi faut-il penser avant d’essayer ?

Projet de grossesse : à quoi faut-il penser avant d’essayer ?
1 avis

Vous êtes prête à fonder une famille ? Avant de vous lancer, quelques précautions s’imposent pour que la venue de bébé se passe dans les meilleures conditions ! 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 17/02/2015

Rendez visite à votre médecin

Avant d’arrêter votre contraception, consultez votre médecin généraliste. 

  • Il reviendra sur vos antécédents médicaux personnels et familiaux afin de déterminer si vous présentez d’éventuels facteurs de risque à surveiller (cas de phlébite dans la famille par exemple). 

  • Il vérifiera que vous êtes à jour au niveau des vaccins, en particulier la rubéole et la coqueluche. 

  • Il réalisera une prise de sang pour déterminer si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose. Si ce n’est pas le cas, rassurez-vous, vous ne devez pas encore adapter votre alimentation

Il vous donnera également des conseils pour favoriser vos chances de devenir enceinte  (à quel moment du cycle faut-il avoir des rapports, comment calculer la date de l’ovulation…). 

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar : 

Sachez aussi qu’il existe des tests à faire à la maison pour connaître votre date d’ovulation (vendus en pharmacie). Ces tests d’urine mesurent la présence de l’hormone LH (lutéinisante), sécrétée 24 à 48 heures avant l’ovulation.                                                                                                                                                              

 

Cas particuliers…

  • Si vous avez eu des problèmes lors de votre précédente grossesse (obligation d’être alitée, accouchement difficile…) mieux vaut prendre rendez-vous directement avec votre gynécologue ou votre obstétricien. Il vous expliquera si vous risquez encore d’être confrontée à ce type de problèmes et comment se déroulera le suivi d’une nouvelle grossesse. 

  • Si vous souffrez d’une maladie chronique (diabète, hypertension, épilepsie…), prenez rendez-vous avec le spécialiste qui vous suit pour faire le point sur vos médicaments. Certains sont incompatibles avec la grossesse et il est important d’opter pour un autre traitement avant d’être enceinte. 

  • Si vous ou votre conjoint souffrez d’une maladie familiale transmissible, prenez le temps de rencontrer un généticien en amont pour bénéficier d’un conseil génétique. 

 

Un mois avant, commencez la supplémentation en acide folique

Lors de votre visite préconceptionnelle, votre généraliste vous prescrira une complémentation en acide folique (ou vitamine B9), qui permet de réduire un certain nombre de malformations fœtales. 

Il est conseillé de commencer un mois avant l’arrêt de la contraception, afin que vous en ayez déjà un taux suffisant si vous devenez enceinte rapidement. À poursuivre jusqu’au début du 3e mois de grossesse, qui correspond à la fin de la période de formation de l’embryon. 

 

Faites un bilan de votre poids

Si votre IMC est inférieur à 18, il serait bénéfique de gagner du poids car vous risquez de rencontrer des problèmes d’infertilité. 

Si votre IMC est supérieur à 30, il est primordial de perdre du poids car une grossesse en surpoids présente plus de risques  pour vous et votre bébé. 

Pour calculer votre IMC : Poids (kg) / (Taille x Taille (cm)).

 

Arrêtez de fumer avant d’arrêter votre contraception

Afin d’éviter tout risque que votre bébé ne souffre des effets nocifs du tabagisme.

En outre, l’arrêt du tabac peut s'accompagner d'un stress élevé, qui n'est pas bon pour la grossesse. 

Bonne nouvelle, les effets nocifs du tabac sur votre corps sont déjà réduits après un mois d’arrêt !

 

Surveillez votre consommation d’alcool

Il n’est pas nécessaire d’arrêter l’alcool avant de tomber enceinte. Limitez toutefois les abus et arrêtez complètement dès que vous avez un doute sur votre grossesse. 

 

À lire aussi

Comment augmenter les chances de tomber enceinte ?

Suis-je enceinte ? Les tests de grossesse

Objectif grossesse

 

Source

Merci au Pr Michel Dreyfus, Chef du service de gynécologie-obstétrique au CHU de Caen.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 17/02/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Comment éviter et estomper les vergetures ?
Ces traces disgracieuses qui apparaissent généralement à la suite d’une prise de poids, sont sources…
Comment éviter la constipation et les ballonements quand on est enceinte ?
S’ils font partie des maux de la grossesse les plus fréquents, la constipation et les ballonnements …
Apprenez tout sur votre grossesse avec le jeu future super maman !
Vous êtes enceinte, jeune maman ou vous avez un projet de grossesse ? Le jeu « Future Super Maman » …