Objectif grossesse !

Tomber enceinte : les causes d'infertilité
1 avis

En france, 1 couple sur 4(1) éprouve des difficultés à concevoir un enfant. Bonne nouvelle : dans la majorité des cas, bébé se fait simplement désirer. Et en cas de réel problème, il est souvent possible de donner un coup de pouce à la nature.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/03/2013

L'obtention d'une grossesse

Vous vous surprenez à sourire au passage des familles, repérez la moindre poussette au kilomètre et craquez sur les vêtements 1er âge…
Cette fois, c’est décidé : vous allez « faire un bébé » ! Oui mais… Vos essais s’avèrent infructueux et vous commencez à vous inquiéter ? Pas de panique ! Il faut compter en moyenne 6 mois entre l’arrêt de toute contraception et l’obtention d’une grossesse.

C’est seulement après plus de 2 ans d’essais que ce délai devient anormal.

 

Le premier bébé éprouvette

Louise Brown, une anglaise de 35 ans, a été le premier bébé conçu grâce à la fécondation in vitro en 1978. Cette technique a permis à de nombreux couples de devenir parents, alors qu’ils étaient jusque-là considérés comme définitivement stériles.

 

L’âge, un frein à la fertilité

Si de nombreux couples éprouvent des difficultés à faire un bébé, c’est en partie parce qu’ils essaient de plus en plus tard ! Entre les études, la carrière et l’envie d’indépendance, on commence aujourd’hui souvent vers 30-35 ans. C’est pourtant à cet âge que la fertilité des femmes commence à décliner(2) !

En outre, le risque de fausse couche augmente sensiblement.

Et les hommes ? La qualité de leur sperme diminue également avec l’âge… mais bien moins.

 

Les causes principales d’infertilité

  • Dans 35 % des cas, elle est d’origine masculine(1) : les spermatozoïdes sont trop peu nombreux, pas assez mobiles ou à la morphologie anormale.

  • Dans 35 % des cas, elle est d’origine féminine et peut être liée à :

  • un trouble de l’ovulation ;

  • une pathologie des trompes : c’est en  effet dans l’une des deux trompes que le spermatozoïde féconde l’ovule provenant de l’ovaire. Les trompes doivent donc permettre le passage de l’ovule et du spermatozoïde ;

  • une anomalie de la glaire cervicale située au niveau du col de l’utérus entre le vagin et le corps de l’utérus. Cette glaire favorise l’ascension des spermatozoïdes dans l’utérus et les rend aptes à la fécondation.

 

  • Dans 20 % des cas,elle est liée aux deux partenaires.

  • Dans 10 % des cas, elle est d’origine inconnue.

 

Contourner la stérilité

Si certains couples souffrent d’infertilité (difficultés à concevoir), d’autres sont stériles, c’est-à-dire définitivement incapables de procréer naturellement. Heureusement, l’assistance médicale à la procréation permet à présent à nombre d’entre eux de contourner le problème et devenir féconds.

Mais de quoi s’agit-il ?

  • La stimulation hormonale de l’ovulation est utile quand la future maman n’ovule pas spontanément ou pas de manière suffisamment régulière.

  • L’insémination intra-utérine consiste à déposer des spermatozoïdes aptes à féconder à l’intérieur de la cavité utérine, au moment de l’ovulation.

  • La fécondation in vitro (FIV) permet de reproduire en laboratoire la rencontre entre l’ovocyte et le spermatozoïde. Si la fécondation ne peut se faire spontanément, on injecte les spermatozoïdes à l’intérieur de l’ovule (micro-injection). Une fois l’ovule fécondé, les embryons obtenus sont réimplantés dans l’utérus.

  • Le don de sperme ou d’ovocyte. De quoi permettre à la majorité des couples d’éprouver le bonheur d’attendre un enfant !

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Deux alliés : les tests d’ovulation et de grossesse !

  • Comment augmenter vos chances de tomber enceinte ? En vérifiant si vous êtes en période d’ovulation, pardi ! Pour ce faire, oubliez la courbe de température et les calculs savants, des tests disponibles en pharmacie peuvent vous répondre avec précision en 3 minutes. Ceux-ci mesurent la concentration en hormone LH au contact de l’urine.

  • Êtes-vous enceinte ? Ce mois-ci, vos règles sont en retard… C’est peut être bon signe ! Pour vous assurer que vous êtes enceinte sans attendre le mois prochain, rien de tel que le test de grossesse. Il repose sur la détection de l’hormone gonadotrophine chorionique, une hormone spécifique de la grossesse. Elle est sécrétée par les cellules embryonnaires lorsque l’oeuf se fi xe dans la muqueuse utérine, soit environ 8 jours après la fécondation.

 

À lire aussi

Projet de grossesse : à quoi faut-il penser avant d’essayer ?

Comment augmenter les chances de tomber enceinte ?

Les troubles de la fertilité

Grossesse : chasse aux idées fausses !

 

Source
(1) Observatoire épidémiologique de la fertilité en France 2007-2008.
(2) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2578931/?page=1

Article réalisé en collaboration avec le Dr Florence Lesourd, gynécologue obstétricien, médecin responsable de l’unité clinique d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) au CHU de Toulouse.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/03/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Comment éviter et estomper les vergetures ?
Ces traces disgracieuses qui apparaissent généralement à la suite d’une prise de poids, sont sources…
Comment éviter la constipation et les ballonements quand on est enceinte ?
S’ils font partie des maux de la grossesse les plus fréquents, la constipation et les ballonnements …
Apprenez tout sur votre grossesse avec le jeu future super maman !
Vous êtes enceinte, jeune maman ou vous avez un projet de grossesse ? Le jeu « Future Super Maman » …