Jumeaux : une grossesse particulière ?

Comment se passe une grossesse gemellaire ?
0 avis

Surprise ! Vous attendez non pas un mais deux bébés ! En quoi votre grossesse sera-t-elle différente ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/05/2014

C’est lors de la première échographie, normalement entre la 11e et la 14e semaines d’aménorrhée, que vous découvrirez si vous attendez des jumeaux.
Si vous êtes passée par un centre d’assistance à la procréation, vous serez fixée un peu plus tôt… En effet, on réalise dans ce cas la première échographie vers 7 ou 8 semaines.

 

Vrai ou faux jumeaux ?

La première échographie permet généralement de déterminer si vos bébés sont de « vrais » ou de « faux » jumeaux.

  • Les « faux jumeaux » sont issus de deux ovules fécondés chacun par un spermatozoïde. On les appelle des jumeaux hétérozygotes.

  • Les « vrais jumeaux » sont eux issus du même ovule fécondé, qui s’est scindé en deux. On les appelle des jumeaux monozygotes.


Le point crucial sera de déterminer si les jumeaux ont chacun leur propre placenta ou s’ils partagent le même placenta.

  • S’il y a un seul placenta, il s’agit toujours de vrais jumeaux.

  • S’il y a deux placentas, il peut s’agir de vrais ou de faux jumeaux.

    • S’il y a un garçon et une fille, ce sont forcément de faux jumeaux.

    • S’ils sont du même sexe, il faudra attendre la naissance pour déterminer s’ils sont monozygotes ou hétérozygotes ! C’est la ressemblance qui fera pencher la balance…

 

Suivi de la grossesse : la sécurité avant tout !

Tout comme la grossesse classique, la grossesse gémellaire est une merveilleuse aventure qui se passe aujourd’hui dans la majorité des cas sans aucun problème !
Toutefois, elle comporte certains risques qu’il faut détecter, comme le retard de croissance (bébés trop petits) et la naissance prématurée.
Pour que vos bébés grandissent en toute sécurité, vous serez donc particulièrement encadrée par votre médecin ou votre sage-femme.
Le fait qu’il y ait un ou deux placentas sera déterminant sur le suivi de la grossesse.

  • Grossesse bichoriale (deux placentas)

À partir de 15 semaines, on réalise une échographie tous les mois.

 

  • Grossesse monochoriale (un seul placenta)

Si les bébés partagent le même placenta, il y a des risques spécifiques qu’il faut surveiller d’un peu plus près. À partir de 15 semaines, on réalise une échographie tous les 15 jours.

 

La grossesse au quotidien

Les futures mamans de jumeaux sont souvent plus incommodées par les maux de la grossesse, qui sont chez elles plus marqués :

  • plus grande prise de poids

  • vergetures

  • nausées, vomissements

  • douleurs ligamentaires, maux de dos

 

L’accouchement : souvent précoce

L’accouchement peut se dérouler par voie basse ou par césarienne. C’est l’équipe médicale qui le déterminera à la fin de la grossesse, en fonction de la position des bébés, de leur poids, de l’ouverture du col de l’utérus…

Même en cas de grossesse gémellaire non compliquée, on accouche généralement plus tôt qu’avec une grossesse classique.  C’est tout à fait normal et cela ne pose habituellement pas de problème pour les bébés !

  • S’il y a deux placentas, on peut aller jusqu’à 39 semaines ou 39 semaines ½

  • S’il y a un seul placenta, on accouche généralement au plus tard à 38 semaines


Mais en dehors de cette naissance un peu plus précoce, il existe un risque réel de prématurité. En  moyenne, la moitié des mamans accouchent prématurément ! Heureusement, il s’agit généralement d’une prématurité modérée : c’est-à-dire, entre 35 et 37 semaines. Ce qui n’entraîne le plus souvent que peu de risques pour le bébé.

 

Prévention de l’accouchement prématuré : se ménager !

Pour réduire le risque de prématurité, les futures mamans doivent se reposer un maximum. Attention, pas question de rester couchée pendant 9 mois ! Mais il est important de vous ménager et que votre entourage s’implique pour vous aider à en faire le moins possible : évitez d’aller seule au supermarché, de participer à un déménagement, de repeindre la chambre des enfants, de jardiner… À partir de 24 semaines, évitez aussi les longs trajets en voiture.
Reposez-vous le plus possible car d’ici peu, vous serez maman à plein temps !

À lire aussi
Suivi de grossesse : 9 mois sous contrôle !
Partir en voyage enceinte : prenez vos précautions !


Source
Article réalisé en collaboration avec le Pr Michel Dreyfus, Chef du service de gynécologie-obstétrique au CHU de Caen.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/05/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment éviter et estomper les vergetures ?
Ces traces disgracieuses qui apparaissent généralement à la suite d’une prise de poids, sont sources…
Comment éviter la constipation et les ballonements quand on est enceinte ?
S’ils font partie des maux de la grossesse les plus fréquents, la constipation et les ballonnements …
Apprenez tout sur votre grossesse avec le jeu future super maman !
Vous êtes enceinte, jeune maman ou vous avez un projet de grossesse ? Le jeu « Future Super Maman » …