Quand et pourquoi provoquer l’accouchement ?

Dans quels cas déclencher l'accouchement ?
0 avis

Dépassement du terme, problème de santé chez la maman… De multiples raisons peuvent amener le gynécologue à provoquer un accouchement de manière artificielle. Dans quels cas est-il déclenché ? Quand peut-on le pratiquer ? Existe-t-il des risques ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/09/2016

Les raisons médicales du déclenchement de l’accouchement

Si la plupart des naissances se produisent naturellement, déclencher l’accouchement est primordial lorsqu’il existe un risque pour la santé du bébé, de la maman ou des deux. Plusieurs raisons médicales peuvent justifier le déclenchement de l’accouchement :

  • un dépassement du terme : lorsque la grossesse se prolonge au-delà de 41 semaines + 3 jours d’aménorrhées, le placenta ne joue plus correctement son rôle d’échange (oxygène,  nutriments…) entre la maman et le fœtus, ce qui représente des risques pour ce dernier.

  • un risque de pré-éclampsie sévère : la pré-éclampsie est une affection qui allie une hypertension artérielle et un taux élevé de protéines dans les urines. Elle est causée par un mauvais fonctionnement du placenta et apparaît généralement durant la 2e moitié de la grossesse.

  • un problème de santé chez la maman, comme un diabète de grossesse, une insuffisance cardiaque ou une insuffisance rénale, un asthme sévère… Puisque la grossesse peut aggraver ces problèmes de santé, ils représentent un danger pour la future maman.

  • une rupture de la poche des eaux : si la poche des eaux se rompt et que le travail ne se met pas naturellement en route dans les 48 heurs, il faut provoquer la naissance. Si cette rupture se produit avant terme (c’est-à-dire avant 37 semaines d’aménorrhée), on ne déclenchera l’accouchement qu’en cas de présence d’infection chez la mère.

  • une infection intra-amniotique, c’est à dire la présence de germes au niveau du liquide amniotique.

  • un retard de croissance in utero : lorsque le fœtus ne se développe plus correctement dans le ventre de sa mère, il est préférable de déclencher l’accouchement. Après sa naissance, le bébé est placé dans une couveuse afin de poursuivre sa croissance.

 

Accouchement : les déclenchements dits « de convenance »

Les déclenchements de convenance sont des accouchements provoqués à la demande pour des raisons non-médicales. Il peut s’agir de contraintes personnelles, comme une obligation professionnelle du conjoint, mais aussi d’obligations liées au fonctionnement de l’hôpital : départ en congé de l’obstétricien, présence de l’équipe médicale au complet en journée...
Plusieurs conditions doivent être impérativement remplies pour ce type d’accouchement :

  • la maman doit présenter un col de l’utérus mûr (c’est-à-dire dont la dilatation, la position, la consistance et la longueur sont favorables à la naissance du bébé)

  • la grossesse doit être à terme (au minimum 37 semaines d’aménorrhées)

  • ni la maman, ni le fœtus ne doivent présenter de risque de complications.

 

Accouchement déclenché : existe-t-il des risques ?

Lors d’une naissance provoquée artificiellement – au même titre que lors d’un accouchement naturel - des complications peuvent apparaître, comme des contractions excessives de l’utérus ou un arrêt de la dilatation du col. Si ces complications apparaissent, une césarienne est nécessaire. Toutefois, leur survenue – et donc le risque de césarienne – est plus fréquente lorsque le travail est induit sur un col qui n’est pas mûr.

À lire aussi
Préparation à l’accouchement : quelle méthode choisir ?
Césarienne : comment ça se passe ?


Source
Article réalisé en collaboration avec le Dr Millie Marin Ponce, gynécologue-obstétricienne.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/09/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les méthodes pour déclencher un accouchement
Faire démarrer le travail chez la maman et entraîner ainsi la naissance de bébé : voilà l’essence-mê…
Les suites de la césarienne
Vous avez accouché par césarienne et le retour chez vous se profile… Mais comment gérer les suites d…
Les risques de la césarienne
En France, près d’une femme sur cinq donne naissance par césarienne. Une alternative précieuse lorsq…