Devenir parent : " il faut adopter son bébé "

Devenir parent
0 avis

Devenir parent constitue un véritable bouleversement psychologique. Rencontre avec Marthe Barraco, psychologue clinicienne auprès des bébés et de leurs parents.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/01/2015

Aime-t-on tout de suite son bébé ?

Chez certains parents, l’attachement au bébé se fait tout de suite. Alors que pour d’autres, il faut un certain temps pour s’ajuster, trouver les bons gestes, voire oser toucher ce petit être fragile qui dépend complètement de nous.
Il s’agit aussi d’une rencontre ! À la naissance, les parents doivent faire le deuil du bébé imaginaire qui s’est construit dans leur esprit au fil de la grossesse et « adopter » le bébé réel. C’est une étape importante du processus de parentalité, qui peut prendre du temps.

 

Devenir parent est une étape difficile ?

Ça peut l’être. Les parents vivent une période de bouleversement psychologique intense, avec des changements extrêmes dans leur quotidien.
En outre, l’arrivée du bébé va faire ressurgir chez chaque parent des émotions enfouies de leur enfance, lorsqu’ils étaient bébés. Ces émotions peuvent être très différentes d’un parent à l’autre en fonction du maternage qu’ils ont reçu.

 

Prenons-nous comme modèle nos propres parents ?

Nous nous référons en effet à ce premier modèle. Parfois sans nous en apercevoir, sur plein de petites évidences inconscientes sur la façon d’être parent. Mais ce n’est pas pour autant que nous allons le reproduire ! Il s’agit parfois au contraire de s’en affranchir. Une personne qui a été maltraitée dans son enfance n’est pas condamnée à maltraiter son enfant !

 

Quelle est l’importance des premiers contacts avec son bébé ?

Lors de sa première année de vie, le bébé construit, à travers son rapport avec ses parents, un modèle de relation avec les autres, qui va colorer toutes ses relations ultérieures. La façon dont ils entourent le bébé, répondent à ses besoins et ses demandes, le consolent, le rassurent en le prenant dans leurs bras… va imprégner son futur sentiment de sécurité et son estime de lui, ainsi que sa capacité à demander de l’aide.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Accepter de se mettre au rythme du bébé
Devenir parent, lors des trois premiers mois, c’est accepter de se mettre complètement à disposition du bébé, pour répondre à ses besoins. Y compris la nuit…
S’entourer
En proie à de nombreux doutes, les jeunes parents ont besoin d’être rassurés par des personnes expérimentées. S’il n’y en a pas dans l’entourage, il ne faut pas hésiter à faire appel aux professionnels comme votre pharmacien, les sages-femmes à domicile et les consultations de la Protection Maternelle et Infantile (PMI).

 

À lire aussi

Maternité : un retour zen à la maison !

Naissance : les démarches à ne pas oublier !

 

Source
*Marthe Barraco est chargée de cours à l'Université Paris 5, co-présidente de Psyfa (association de formation à la thérapie familiale) et co-auteur du livre « Souffrances autour du berceau ».


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les méthodes pour déclencher un accouchement
Faire démarrer le travail chez la maman et entraîner ainsi la naissance de bébé : voilà l’essence-mê…
Dans quels cas déclencher l'accouchement ?
Dépassement du terme, problème de santé chez la maman… De multiples raisons peuvent amener le gynéco…
Les suites de la césarienne
Vous avez accouché par césarienne et le retour chez vous se profile… Mais comment gérer les suites d…