Césarienne : quelles suites après l’opération ?

Les suites de la césarienne
4 avis

Vous avez accouché par césarienne et le retour chez vous se profile… Mais comment gérer les suites de l’opération à la maison ? Quelles activités sont autorisées ? Comment s’occuper de bébé ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2016

Césarienne : de retour à la maison…

Après une césarienne, la récupération prend plus de temps que pour un accouchement classique. La durée d’hospitalisation est un peu plus longue puisque vous pourrez rentrer chez vous aux alentours du 5e jour, en fonction de votre état. Lorsque vous rejoignez le cocon familial, la fatigue est souvent importante, ce qui impose de vous ménager un maximum : reposez-vous, revoyez votre organisation et n’hésitez pas à déléguer certaines tâches à votre entourage, comme la cuisine ou le ménage.

 

Césarienne : quelles douleurs ?

Comme toute opération, la césarienne peut provoquer des douleurs durant plusieurs semaines voire plusieurs mois en fonction des femmes. Celles-ci peuvent être plus prononcées jusqu’à ce que la cicatrice guérisse, ce qui prend généralement un mois. Ensuite, elles s’atténueront petit à petit. Pour les soulager, votre médecin peut vous prescrire des médicaments antidouleur. Au-delà de la douleur liée à la cicatrisation, la césarienne occasionne souvent une digestion difficile accompagnée de gaz et ballonnements parfois douloureux. Ces troubles sont liés à l’arrêt du transit durant l’anesthésie et à la présence d’air dans l’abdomen lors de l’opération.
Il est possible que vous ressentiez une certaine insensibilité de la peau autour de la cicatrice. Rassurez-vous, c’est un phénomène transitoire. Vous devriez retrouver des sensations normales au bout de quelques semaines.

 

Césarienne : comment prendre soin de sa cicatrice

L’incision pratiquée lors de la césarienne laisse une cicatrice horizontale de 10 à 15 cm au-dessus du pubis. Durant plusieurs mois, il est primordial de prendre soin de cette cicatrice pour éviter qu’elle ne s’infecte, mais également pour améliorer son aspect.

  • Nettoyez votre cicatrice à l’eau claire. Après votre douche, séchez-la correctement en tamponnant avec un linge propre.

  • Évitez dans un premier temps de porter des slips dont la couture supérieure frotte contre la cicatrice.

  • N’hésitez pas à masser votre cicatrice une à deux fois par jour durant 5 minutes, pour éviter qu’elle ne durcisse.

  • L’application de silicone sous forme de gel ou de patchs peut faciliter la cicatrisation.

  • Évitez d’exposer la cicatrice au soleil durant la première année.

 

Vous occuper de votre bébé après une césarienne

Après une césarienne, de nombreuses femmes se demandent si elles peuvent s’occuper de leur enfant. La réponse est oui ! Toutefois, la douleur et les appréhensions de la nouvelle maman peuvent rendre ces gestes un peu plus compliqués. Vous pouvez tout à fait porter votre enfant, mais pas de poids plus lourd que lui. Ainsi, laissez à votre conjoint ou à un proche la tâche de déplacer votre bébé dans son maxi-cosy par exemple. Un porte-bébé souple ou une écharpe avec un nouage dans le dos peut également vous aider à porter bébé contre vous.

En ce qui concerne l’allaitement, il est envisageable à 100% après une césarienne. L’important est d’éviter que le corps du bébé n’entre en contact avec la cicatrice si celle-ci est encore douloureuse. Vous pouvez donc adopter une position classique d’allaitement avec votre bébé placé perpendiculairement à vous, mais en étant allongée dans votre lit plutôt qu’assise dans un fauteuil. Ainsi, le poids du bébé n’appuie pas sur la cicatrice. La position « ballon de rugby » peut aussi être adoptée: elle consiste à passer le corps de l’enfant sous l’aisselle de la maman, afin d’éviter qu’il ne repose contre le ventre.

 

Bouger après la césarienne : oui, mais comment ?

Après la césarienne, il est conseillé de se reposer… mais pas de rester immobile !
Essayez de marcher un peu chaque jour et d’augmenter ce temps de marche au fur et à mesure. Marcher permet d’activer la circulation sanguine pour éviter une phlébite, c’est-à-dire un caillot de sang qui se forme dans une veine de la jambe, ainsi que la constipation.
Même si vous vous en sentez capable, évitez les activités plus physiques comme le vélo, le jogging, les exercices de yoga, la danse... Après 6 à 8 semaines, ces activités pourront être reprises progressivement si aucune douleur n’est ressentie.

 

Césarienne : quelles positions adopter ou éviter ?

Dans un premier temps, essayez de solliciter le moins possible les muscles du ventre et évitez les mouvements de torsion du haut du corps. Les premiers jours, la position couchée sera la plus confortable. Ensuite, vous pourrez vous asseoir si la douleur n’est pas trop importante. Pour sortir du lit ou d’un fauteuil, placez-vous au bord puis penchez votre buste en avant jusqu’à ce que le poids du corps repose sur vos pieds. Tendez ensuite les jambes en poussant vos fesses en avant. Tousser, éternuer et rire peut aussi être douloureux. Dans ce cas, soutenez la cicatrice avec vos deux mains. Pour dormir, favorisez dans les premiers jours la position couchée sur le dos. Petit à petit, vous pourrez passer sur le côté, puis dormir sur le ventre si vous le souhaitez et si votre cicatrice ne fait plus mal.

 

Césarienne : quelques précautions au quotidien

  • Les douches sont autorisées quelques jours après l’opération, mais il est recommandé d’attendre au moins 3 semaines avant de prendre un bain pour éviter toute infection au niveau de la cicatrice.

  • La conduite en voiture est déconseillée dans un premier temps, car tout mouvement brusque ainsi que le port de la ceinture peuvent être douloureux. Attendez donc le feu vert de votre médecin pour reprendre le volant.

  • Même si l’accouchement n’a pas eu lieu par voie basse, la kiné postnatale reste primordiale afin de renforcer le plancher pelvien et les abdominaux affaiblis par la grossesse. Elle peut être débutée 6 à 8 semaines après l’accouchement.

 

Et ma vie affective après une césarienne ?

Après une césarienne, il n’existe pas de bon ou de mauvais moment pour reprendre une vie sexuelle, ni de contre-indications médicales. Tout dépend du bien-être de la nouvelle maman, de sa confiance en soi, de son envie et du désir du couple. Toutefois, l’utilisation de moyens de contraception s’avère indispensable, car il est déconseillé de retomber enceinte dans les 18 mois suivant la césarienne. Après ce laps de temps, une nouvelle grossesse est tout à fait envisageable, de même qu’un accouchement par voie basse.

À lire aussi
Césarienne : comment ça se passe ?
Césarienne : quels risques pour vous et votre bébé ?


Source
Merci au Dr Laurence Mentrop, gynécologue-obstétricienne.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Les méthodes pour déclencher un accouchement
Faire démarrer le travail chez la maman et entraîner ainsi la naissance de bébé : voilà l’essence-mê…
Dans quels cas déclencher l'accouchement ?
Dépassement du terme, problème de santé chez la maman… De multiples raisons peuvent amener le gynéco…
Les risques de la césarienne
En France, près d’une femme sur cinq donne naissance par césarienne. Une alternative précieuse lorsq…