Accouchement provoqué : comment ça se passe ?

Les méthodes pour déclencher un accouchement
0 avis

Faire démarrer le travail chez la maman et entraîner ainsi la naissance de bébé : voilà l’essence-même du déclenchement. Si elle peut entraîner de l’appréhension chez les futures mamans, cette intervention médicale est bien maîtrisée et peut être réalisée grâce à plusieurs techniques.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/10/2016

Déclencher l’accouchement : les moyens mécaniques

  • Le décollement des membranes : il s’agit d’une technique manuelle pour déclencher l’accouchement qui consiste à placer un doigt entre le bord du col de l’utérus et la poche des eaux pour la décoller.

Ce procédé, également appelée « stripping », est réalisé par le médecin et a pour objectif de déclencher la sécrétion de prostaglandines, une hormone qui accélère la dilatation du col et donc, la phase de travail. Cette manœuvre peut être un peu douloureuse ou inconfortable et provoquer de légers saignements, mais elle est sans danger.
Le décollement des membranes n’est toutefois possible que si le col est déjà dilaté à 1 centimètre au moins et elle ne fonctionne pas chez tout le monde. Certaines femmes accouchent dans les heures qui suivent, tandis que pour d’autres, un deuxième stripping à quelques jours d’intervalle peut s’avérer nécessaire. Enfin, il arrive que le décollement des membranes n’accélère pas le travail.

 

  • Le ballonnet : dans le même ordre d’idée, la méthode du ballonnet consiste à insérer une sonde souple dans le col de l’utérus. Une fois en place, de l’eau est introduite dans la sonde, permettant de gonfler un petit ballonnet à son extrémité. Celui-ci permet d’ouvrir le col et de décoller les membranes.

 

Déclencher l’accouchement avec les prostaglandines

Si votre col est défavorable (c’est-à-dire qu’il n’est pas suffisamment dilaté et ramolli pour permettre un stripping) ou si le décollement des membranes ne fonctionne pas, le médecin peut vous administrer des prostaglandines sous forme de gel ou de comprimés vaginaux. Ceux-ci auront le même effet que les prostaglandines produites naturellement par le corps, c’est-à-dire une dilatation du col.

 

Déclencher l’accouchement avec l’ocytocine de synthèse

Une troisième méthode peut être utilisée: l’administration de l’ocytocine de synthèse en intraveineuse. L’ocytocine est une hormone clé pendant l’accouchement, puisque c’est elle qui provoque les contractions de l’utérus. Deux cas de figures peuvent justifier le recours à cette méthode :

  • le col est favorable ;

  • les prostaglandines ne suffisent pas.

 

Déclencher l’accouchement grâce à la rupture de la poche des eaux

Quand le travail a réellement démarré, la sage-femme va pratiquer une rupture artificielle de la poche des eaux (aussi appelée « RAPE » ou amniotomie) à l’aide d’un instrument muni d’un petit crochet à son extrémité. Cette technique n’est absolument pas douloureuse, car les membranes de la poche des eaux sont dépourvues de terminaisons nerveuses.

 

L’accouchement provoqué, est-ce douloureux ?

En principe, l’accouchement provoqué n’est pas plus douloureux qu’un accouchement naturel. Il peut néanmoins durer plus longtemps et donc être plus fatigant. L’administration d’ocytocine provoque chez certaines femmes des contractions plus intenses – et donc plus douloureuses – que celles d’un accouchement naturel.

 

Accouchement provoqué : le score de Bishop

Il existe un score clinique permettant au médecin d’évaluer l’état du col utérin avant un déclenchement du travail. Ainsi, plus le score est élevé, plus les chances de succès d’un déclenchement du travail sont importantes.
Ce score repose sur une série de critères cliniques : la dilatation du col utérin, son effacement (c’est-à-dire à quel point il se confond avec l’utérus. Lorsque le col est effacé, les deux orifices ne font plus qu'un), sa consistance (ferme, molle..), sa position, la position de la tête du fœtus,...

À lire aussi
Quand et pourquoi provoquer l’accouchement ?
Naissance : les démarches à ne pas oublier !


Source
Article réalisé en collaboration avec le Dr Laurence Mentrop, gynécologue obstétricienne.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/10/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Dans quels cas déclencher l'accouchement ?
Dépassement du terme, problème de santé chez la maman… De multiples raisons peuvent amener le gynéco…
Les suites de la césarienne
Vous avez accouché par césarienne et le retour chez vous se profile… Mais comment gérer les suites d…
Les risques de la césarienne
En France, près d’une femme sur cinq donne naissance par césarienne. Une alternative précieuse lorsq…