Enfants : gare aux accidents domestiques !

Prévenir les accidents domestiques chez les enfants
0 avis

Loin devant les accidents de la route, les accidents domestiques sont la première cause de mortalité chez les moins de 15 ans. Comment en réduire les risques ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/03/2013

En 2009, en France métropolitaine, 236 enfants de moins de 15 ans sont décédés à cause d’un accident de la vie courante (AcVC), le plus souvent à leur domicile (1).
Noyades, suffocations et chutes forment le trio de tête de ces drames qui sont pourtant souvent évitables.
Les AcVC sont favorisés par 3 grands types de facteurs de risques

 

Danger n°1 : l’âge et le sexe de l’enfant

  • L’âge, premier facteur de risque

Plus de la moitié des accidents mortels touche des 0 - 4 ans. à cet âge, l’enfant n’a pas du tout conscience du péril représenté par une fenêtre ouverte sur le vide, par exemple. Chez les (pré)adolescents, par contre, c’est le comportement et la prise de risque volontaire qui est le plus en cause. (2)
 

  • Les garçons, plus à risque

Quel que soit leur âge, les garçons ont 50% de risques en plus d’avoir un AcVC (mortel) ! Cette différence s’expliquerait par le fait que les petites filles sont davantage « freinées » par leurs parents dans leur exploration du monde et/ou qu’elles appréhendent le danger différemment.

 

Danger n°2 : l’entourage

La survenue d’un AcVC est (très) étroitement liée aux comportements des parents ou des adultes qui les accompagnent. Par exemple, la majorité des noyades chez les moins de 5 ans a pour principale cause un défaut de surveillance. Idem pour les chutes par la fenêtre, un autre cas fréquent d’accident. Afin de limiter les risques, sachez qu’il existe des solutions pour sécuriser la baignoire, la piscine ou encore les fenêtres.  

 

Danger n°3 : les objets (potentiellement) dangereux

Dernier facteur de risque, les objets et produits qui provoquent des accidents domestiques.

  • les détergents,

  • les médicaments,

  • les prises de courant,

  • les objets tranchants,

  • les allumettes,

  • etc...

 

S’il est relativement « facile » de les tenir hors de portée des enfants, notamment en les mettant sous clé, il en va tout autrement des produits ou objets a priori inoffensifs, mais dont le (mauvais) usage par l’enfant peut s’avérer dangereux. Par exemple, ingérer et s’étouffer avec une pièce de monnaie, une cacahuète, une pile, etc...  
Gardez donc en tête que votre œil attentif reste indispensable, quels que soient les dispositifs de sécurité mis en place.

A lire aussi
Guide des premiers soins pour les petits accidents et maux du quotidien
Composition d’une trousse de secours


Sources
(1) Lasbeur L. et al., Mortalité par accidents de la vie courante chez les enfants de moins de 15 ans, Étude de faisabilité dans trois régions en France en 2009. Institut de Veille sanitaire, 2012.
(2) Comité éditorial pédagogique de l’UVMaF, Les accidents domestiques (support de cours), 2011. 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 18/03/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment gérer les terreurs nocturnes de votre enfant ?
Certaines nuits, votre enfant se met à hurler assis sur son lit et plus vous essayez de l’aider, plu…
L'hygiène bucco-dentaire chez les enfants en bas âge
Arborer de belles dents à tout âge est un travail de longue haleine… Pas question d'attendre l'arriv…
Votre enfant fait pipi au lit
Faire pipi au lit une fois que la propreté est acquise en journée, c'est loin d'être rare… Mais c'es…