Votre enfant refuse de manger : comment réagir ?

Comment nourrir un enfant difficile ?
0 avis

Manque d'appétit ou refus de certains aliments… Le moment du repas peut être source de conflit entre un parent et son enfant. Comment réagir et l'aider à prendre de bonnes habitudes alimentaires ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/07/2012

Un enfant qui fait la moue devant son assiette... C'est plutôt courant ! Faut-il se fâcher et l'obliger à la terminer, quitte à lui resservir au petit déjeuner ? Surtout pas ! Un seul mot d'ordre : dédramatiser afin que le repas ne devienne pas source d'anxiété... et de confrontation !

 

Des goûts difficiles

Si bout'chou ne veut pas terminer son assiette, c'est généralement parce "qu'il n'aime pas" son contenu ! Souvent boudés par les enfants : les légumes ! A noter que chez les petits, la viande rouge pose aussi régulièrement problème à cause de sa texture, plus difficile à mastiquer ou avaler que le poulet ou le poisson. N'obligez pas votre enfant à manger ce qui le rebute. Il risque de se braquer face à la pression que vous exercez sur lui.

Le caprice alimentaire deviendra alors une façon de proclamer son autonomie par rapport à ses parents. Et le repas sera source de conflit. Acceptez le refus tout en continuant à proposer l'aliment sans jamais insister.

 

Elargir au plus tôt sa palette de saveurs

Afin de limiter ce type de situation, mieux vaut faire goûter à votre enfant un maximum de saveurs lors de la période de transition entre la purée et les aliments entiers séparés. Plus l'enfant est jeune, plus il est prêt à essayer de nouveaux aliments (entre 12 et 24 mois).

A partir de 3 ans, il est généralement plus réticent car il a peur de la nouveauté ("néophobie alimentaire") et il a de plus en plus envie de s'opposer à ses parents.

 

Petites stratégies...

N'abandonnez pas au premier refus. L'enfant s'habitue progressivement aux couleurs, textures et saveurs. Proposez-lui fréquemment de petites quantités de l'aliment, il arrivera probablement un jour où il sera heureux d'en manger. Vous pouvez également augmenter l'acceptation en utilisant des stratégies positives : offrir l'aliment en récompense ou le présenter comme un aliment réservé aux grandes personnes. Ce qui attisera son envie d'y goûter...

 

Manque d'appétit

Votre enfant n'a pas faim ? Pas de panique ! Vers un an, il fait face à un ralentissement de croissance qui diminue ses besoins. Il faut respecter son appétit. Ne le forcez pas à manger sinon il prendra l'habitude de manger trop. Au contraire : acceptez les variations de son appétit et retirez son assiette sans appréciation négative.

Trucs & astuces :

  • Offrez lui de l'eau plutôt que du lait ou du jus entre les repas, pour préserver son appétit

  • Offrez-lui des aliments plus nutritifs mais laissez-le décider des quantités

  • Donnez-lui à manger dans un environnement calme, où il peut se consacrer pleinement à l'activité de manger. Pour les enfants en bas âge, il est difficile de se concentrer sur deux activités en même temps, comme manger devant la TV par exemple.

 

A lire aussi

Comment équilibrer son alimentation ?
Peut-on prévenir l'obésité dès le plus jeune âge ?

 

Source

*Louise Lambert-Lagacé, Comment nourrir son enfant, Les Editions de l'Homme, 1999.
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Astuces pour faire manger des légumes aux enfants
Saucisse, compote, purée, voilà un menu qui ravit nos chères têtes blondes. Leur enthousiasme est, e…
Les bonne habitudes alimentaires pour l'enfant
Lorsque bébé grandit et commence à marcher, parler, écrire,...etc il faut également lui apprendre un…
Bien se nourrir à l'adolescence
L'adolescence est une période charnière de la vie. Cela est vrai, également dans le domaine nutritio…